AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Quasimodo
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : .1019
Messages : 37
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : allen walker + d.gray-man
Fiche : fiche ▬ je fais le tour de tes contours à mort amour
Crédits : 24

MessageSujet: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Jeu 26 Déc - 16:08


quasimodo
“  il était un bien triste pitre  ”



▬ id card
LIEU DE NAISSANCE: Qu'importe à présent, qu'il vienne d'ailleurs ou d'ici ; il n'est plus qu'un vagabond maintenant.
ÂGE: Dix ans ou cent, peu importe les enfants qu'il distrait de sourires amusés et de yeux rieurs, pitre qui pourtant, ne fait que dix-huit ans physiquement.
SEXUALITÉ: Autant demander au ciel de qui de la lune ou du soleil il préfère.
ANCIENNETÉ: Qu'il pousse maintenant ou qu'il soit déjà là, vous ne le percevez pas, bien que vous le regardez, n'est-ce-pas ?
POSTE : Il égaye les journées d'inconnus avec ses faits et gestes, ses blagues d'enfant et ses grossières caricatures, devant son couchage et ses sacs qu'il trimbale.
▬ gamer
PSEUDO: .1019
ÂGE: 17 ans depuis pas longtemps KRKR
SEXE:  ça pend tellement qu'on pourrait l'utiliser dans un manège où il faut attraper la peluche. Sauf que ce sera pas une peluche.
AVATAR: Allen Walker + D.Gray Man
ZIVA T'ES TOMBÉ COMMENT SUR WUH BRO ?: prostitution.
TROIS CHOSES A SAVOIR SUR TOI: 1 - j'ai un zizi. 2 - je suis viril. 3 - j'ai un zizi.
PETIT MOT AWESOME: awesome

▬ psychologie
Il était une fois un clown qui ne riait jamais vraiment.

Son sourire rouge comme le sang était toujours dessiné sur son visage blanc et sous les traits noirs qui semblaient larmes, il n'avait rien de comique. Et pourtant, tout le monde le pensait comme.

Dans ses yeux gris ne transparaissait pas les pitreries et les pieds-de-nez qu'il faisait aux enfants comme aux grands. Tout le monde riait de lui, mais personne avec lui. Et pourquoi ça ? Parce que Quasimodo ne riait pas souvent.

Mais comme le ciel qui pleure, comme le vent qui se lamente, on ne le remarquait jamais très souvent. Parce que le clown qui ne riait jamais vraiment était comme l'arbre qui mourrait dans la forêt, il était comme le roseau qui pliait dans les marais ; Quasimodo était.

Alors, comme la mer calme de printemps, il écoutait les pêcheurs chanter.

Humains et rêves avaient conclu qu'alors, à ses sourires et ses gentilles formules, l'on ne pouvait dire qu'une chose: il était un gentil homme. Et aucun d'eux n'avait vraiment tort, mais aucun d'eux n'avait vraiment raison. Parce que le clown qui ne riait jamais vraiment était toujours un peu plus que gentil, toujours un peu plus que méchant. Et personne ne savait vraiment.

Mais avec voyages et confessions, Quasimodo avait commencé à savoir. Un peu au début. Un peu plus par la suite. Peut-être un peu trop vers la fin. Il ne disait jamais aux enfants que leur papa allait et venait d'une maman à une autre, il ne disait jamais aux plus grands que le docteur savait qu'il n'y avait plus rien dans le ventre rond.

Cependant, il n'y avait rien de méprisant là dedans. Parce que le clown qui ne riait jamais vraiment, bien que triste pitre, n'avait jamais haï réellement. Il avait toujours tout aimé et n'avait onques menacé. Il avait vu ; et les pires côtés, et les meilleurs. Il savait, mais restait en lui un bien étrange amour pour ceux qui l'entouraient: du muret à la dame, du chat au chien. Oh, il aimait.

Et peut-être qu'il n'avait jamais rien dit, parce qu'il préférait dessiner que de casser. Et peut-être que c'était mieux comme ça. Peut-être que le savoir rendait les pitres bien trop tristes.

Peut-être qu'il n'aurait jamais dû.

▬ questionnaire
« Le roi se demande si vous êtes heureux d'être à Horizon. »
━ On ne sait jamais bien vraiment. Alors Quasimodo, tu es heureux à Horizon ? Il fait des grands sourires et de belles pirouettes, il tombe sur ses fesses et se relève avec la grimace. Il mime, ne dit jamais rien, reste silencieux comme une tombe et continue de vivre chaque jour, et recommence chaque jour. On dit qu'il est heureux souvent, parce qu'un clown, bien qu'il ne rit pas tout le temps, doit sourire constamment.
« Comment voyez vous vos rapports avec les Uncanny & les Cross ? »
━ Quasimodo est amoureux. Il n'est pas amoureux d'une personne en particulier, pas d'une femme, pas d'un homme - il aime avec son coeur. Il adore, que ce soit le monde ou les mortels, qu'ils soient réels ou juste imaginés de la folie des hommes. Il est au-delà des menaces et des insultes ; il voit l'individu et pas le tout, il voit la personne et pas le groupe. Alors, qu'un Uncanny soit peu aimable avec lui, qu'un Cross soit sympathique avec lui, il ne se rappellera pas du groupe, mais du nom de la personne.
« Qu'est ce qui vous manque de votre monde d'origine ? »
Quasimodo, hey, dis, Quasimodo, qu'est-ce qui te manque là-bas ? Il ne répond jamais que par un sourire et un haussement d'épaules, mais on sait tous que le clown qui ne riait jamais vraiment a une réponse en tête. On suppose juste, on invente des histoires. On dit qu'il avait une amie, on dit qu'il a peut-être tout effacé. On dit qu'il est triste, on dit qu'il est content. On ne sait jamais vraiment. Mais on laisse, on oublie un peu, on repart. On s'enfuit. On oublie.
« Au contraire, ce qui ne vous manque pas de votre monde d'origine ? »
━ On dit que tout, parce qu'à Horizon, il sourit avec son maquillage de clown. Parce qu'à Horizon, il fait de belles figures, et qu'il amuse les autres alors il doit aussi s'amuser. On dit que si quelque chose lui manque, ça ne doit pas être important. On dit. Et personne ne sait vraiment. Parce qu'on ne veut pas savoir si l'arbre en forêt est triste de ne plus voir son ami le bouleau. Parce qu'on ne veut pas savoir ce genre de choses, parce que ça n'intéresse personne. Alors on suppose. On crée. On sourit. On oublie.

▬ histoire

La vie, c'est pas toujours très drôle.
Même pour un clown.

Il était une fois un jeune garçon qui ne riait jamais vraiment.

Il n'était pas très grand, ni même très beau. Il était un garçon aux cheveux blonds, et déjà sa couleur se confondait à un blanc lumineux. Il rêvait, quand il était petit, d'être un chevalier. La grande armure, la belle épée. Le casque sur la tête et les épaulettes. Mais ça n'est jamais arrivé.

Au début, c'était quelqu'un de bien. Il faisait des sourires à ses professeurs et aux autres enfants, il offrait des bonbons au voisinage comme à ses parents. C'était un bon gamin. Et un jour, les sucreries sont revenues du voisin.

Comme le visage lui était familier, il est entré et comme il lui était coutumier de le croiser, il a accepté. Souvent les parents oublient de dire que les premiers dont il faut se méfier, c'est de ceux qu'on connaît.

Oh vous savez, tout peut arriver. On peut croire que ça ne se passe que dans le village pas trop loin, que c'est toujours le fils du cousin de l'autre. Vous pouvez dire que tout cela n'arrive pas. Sachez que vous ne savez rien.

Et puis dans sa tête, tout s'est mis de travers. Au revoir les sourires, au revoir les bonbons ; depuis ce jour-là, le temps rembobine à l'envers. Plus jamais, oh, plus jamais l'on ne vit le jeune garçon rire de nouveau.

Le cinquantenaire avait alors dit: « Parles-en et jamais tu ne deviendras chevalier: ceux-là gardent les secrets. » Alors jamais jamais, de par la bouche ou les mains, il n'avait quoique ce soit écrit ou raconté.

Oh alors, ses amis sont partis. Et ses professeurs ont vu ses notes chuter. Et ses parents se sont mis à crier. Et toutes les sorties, c'était fini. Oh vous savez, quand personne ne cherche à savoir, c'est facile, de garder un secret.

Puis un jour, lui aussi est parti. Plus de voisin et maintenant, de nouveaux enfants. Ils souriaient et riaient ; lui savait. Quand il grandissait, on disait de lui qu'il ne faisait pas d'effort. Qu'il était un gamin dans une cour de grands. Bon Dieu ; qu'ils avaient raison !

On dit de lui qu'il fût amoureux par trois fois: la première fût l'une de ces voleuses de coeur muettes et comme pas deux fluette. De celles que l'on entrevoit et dont on aime le visage sans se soucier de l'âge. Elle s'est enfuie, dit-on, quand il avait treize ans.

La seconde avait retiré son âme de son réceptacle en créant chaque soir le plus beau des spectacles: la Nuit, d'où fusent les comètes et les filantes et sa Muse, qui luit vers le Nord quand des paysages, il se fait conquistador.

La troisième et dernière fût la passion de l'Oubli.

L'Oubli était une mauvaise Dame ; de celles qui se moquent quand il n'a plus confiance, de ces laides dames qui entraînent au fond des plus profonds des gouffres. L'Oubli avait pour habitude que de laisser des marques sans que l'on ne se souvienne d'elle et, à l'aube, le lendemain, l'on se demandait d'où elles venaient.

Oh vous savez, il n'avait rien d'exceptionnel, alors c'est ce qui est arrivé. Il ne cessait de vouloir Oublier ; Oublié, c'est lui qui l'a été. Un jour il a marqué son corps en souhaitant ne plus exister, il s'est réveillé là où il n'avait jamais été. Quelque part entre la Terre et le Ciel : inconnu Horizon.

Il lui disait qu'il ne deviendrait en rien chevalier s'il brisait le secret ; il l'a tant gardé qu'il en est venu à régner.

Un instant, il avait les étoiles dans les yeux,
L'instant d'après, il leur a dit adieu.


Dernière édition par Quasimodo le Lun 20 Oct - 1:04, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Jeu 26 Déc - 21:55

Continues ta fiche babe.




lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Sam 11 Jan - 14:53

Des news biatch ? Vu que tu t'es connecté il y a peu de temps, je laisse ta fiche en attendant une réponse ♥


“Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur. ” Marilyn Monroe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
avatar
Quasimodo
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : .1019
Messages : 37
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : allen walker + d.gray-man
Fiche : fiche ▬ je fais le tour de tes contours à mort amour
Crédits : 24

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Sam 11 Jan - 19:53

YEP J'ARRÊTE PAS DE BOSSER DESSUS TKTKTKT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Lun 20 Jan - 9:56

Amour ;; Je vais devoir déplacer là D:
N'hésites pas à nous mp' ;www;


“Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur. ” Marilyn Monroe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
avatar
Quasimodo
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : .1019
Messages : 37
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : allen walker + d.gray-man
Fiche : fiche ▬ je fais le tour de tes contours à mort amour
Crédits : 24

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Lun 20 Oct - 1:06

CE FÛT UN PARCOURS DIFFICILE ET EPROUVANT QUE CELUI D'ECRIRE UNE FICHE DE PRESENTATION ; LA VOICI. C'est le premier prédéfini que j'incarne ever donc donc huuuh désolé si ça va pas du tout, faut me le dire hein hein ;;

J'ESPERE QUE J'AI CERNE LE PERSONNAGE ET TOUT JE HIIiiiiiiIIiiIiiIIIIiiiiiii

*pleure*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   Lun 20 Oct - 11:11

ROHLALA CET AUTOPLAY PENDANT QUE J’ÉCOUTE NIGHTMARE BEFORE CHRISTMAS D:
Sinon love, ON L'AURA ATTENDU TA FICHE HEIN VILAIN D:

   
★   quasimodo

Le Roi te souhaite la bienvenue parmi le peuple d'Horizon. Tu vas pouvoir gambader partout, participer aux festivités locales et découvrir cette merveilleuse cité qui s'ouvre à toi. Tu vas pouvoir faire des connaissances et des rencontres, cheveux au vent. Bienvenue à Horizon, la cité des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi   

Revenir en haut Aller en bas
 

QUASIMODO ❝ incendite tenebras mundi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Aïvar, Charles] Axis Mundi
» Rex Mundi tome 1
» Quasimodo
» Maison de campagne de Quasimodo + Ajout du 22 juin
» [Saga MP3]Chronicum Mundi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: THÉÂTRE :: galerie de portraits :: ▬ songes-