AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 ASPASIE ΔΔ Girls just want to have fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: ASPASIE ΔΔ Girls just want to have fun   Sam 21 Déc - 23:44

aspasie;

    
Je ne serais satisfaite que lorsque les gens apprécieront m'entendre chanter sans me regarder.
 
Elle s'appelle ASPASIE et elle est née ici, à HORIZON. Bien qu'on ne demande pas son âge à une dame, elle a 21 ANS. Elle travaille au Burlesque, en tant que MENEUSE DE REVUE, depuis bientôt deux ans déjà. Avant, elle travaillait comme serveuse. Aspasie n'est pas difficile, ELLE MANGE DE TOUT, faut il encore être appétissant. Personne de connaît son vrai NOM.
« Le roi se demande si vous êtes heureux d'être à Horizon. » T'es aveugle ? Je suis une femme oui, une femme.
Oui et non. Je ne suis heureuse qu'en étant sur scène. Je veux vivre sur scène.

« Comment voyez vous vos rapports avec les Uncanny & les Cross ? » Je ne sais pas. Je n'aime pas que l'on me force la main à aimer telle ou telle personne. Je choisis mon entourage. C'est plus un jeu qu'autre chose à vrai dire.

« Qu'est ce qui vous manque de votre monde d'origine ? » Je ne connais rien d'autre qu'Horizon et ses quartiers. J'ai déjà entendu ma mère parler quand j'étais enfant de l'endroit d'où elle venait mais je ne me rappelle plus de grand chose. Mais je me rappelle d'une chose. Les chocobons. Ces friandises enroulées dans du papier brillant. Elle en avait en arrivant à Horizon. J'ai beau avoir retourné La Fée Carabosse, jamais je n'en ai revu. C'était bon.
Ce qu’il faut retenir d’Aspasie c’est qu’elle est la preuve même que l’humanité n’a pas que des bons côtés.  Si on devait récolter des témoignages de personnes qui la côtoient à son travail, on entendrait ; « Elle est plutôt timide », « Cette fille tire la gueule et vous engueule si vous faites la moindre erreur sur scène...pff », « Jamais entendu sa voix en dehors de la scène », « Ah elle ne parle pas beaucoup, mais elle fait bien son travail, c’est le plus important ». Pourtant, Aspasie est passionnée sur scène. Sur scène, lorsqu’elle entame un air connu et que les cris retentissent, elle se sent vivante. Sur scène, quand elle se déshabille lentement et qu’elle vous envoie un clin d’œil aguicheur, elle est heureuse.  Elle pourrait tout faire sur scène mais par-dessus tout, chanter pour le public qui la regarde.

Chanter.

Ce mot est si doux à ses oreilles et si excitant à la fois. Sur scène, quand sa voix brise le silence et qu’un sourire apparaît sur son visage, Aspasie rêve.

Le rêve se fissure lorsque qu’elle descend les marches à l’arrière du Burlesque. Quand elle s’est démaquillée et qu’elle a enlevé son beau costume scintillant. Elle marche d’un pas déterminé jusque chez elle, très loin des airs enjoués et de la magie de la scène.

Aspasie, quand elle marche dans la rue, son regard se promène et foudroie ceux qui la dévisagent. Si quelqu’un la touche, elle grogne, comme un chien enragé. Non personne ne la touche, tant qu’elle ne l’a pas décidé, elle, elle domine. Si on la fait chier, Aspasie crache des mots blessants. Aspasie ne parle pas beaucoup sauf à ses amis proches. Quand elle bourrée, il est beaucoup plus aisé de lui parler. Aspasie, quand elle ne travaille pas, elle passe sa vie au Rêve Party.

Elle ne mâche pas ses mots. Généralement si on lui tient tête deux minutes, c'est déjà un exploit. Non pas qu'elle se sente supérieure, ou quoi que ce soit non. C'est juste sa façon d'être au quotidien. Certains la supportent, d'autre non, c'est la vie non ? Aspasie, quand elle est seule dans son appart froid et humide, elle pense à chanter, à la scène, elle répète les chorégraphies et se sent nostalgique. Elle est nulle en cuisine. Heureusement, que la livraison à domicile existe. Elle a également un petit hobby secret, le tricot.

Toutes ses créations sont des plus ignobles et généralement une tête de chat est présente sur chacune d’entre elles, du pull extra large, aux moufles à trois doigts et au bonnet ridicule avec visière.

La jeune femme complexe un peu sur la taille de sa poitrine, sans être planche à pain, elle ne possède pas non plus des obus. La plupart du temps ses tenues de scènes possèdent du rembourrage. Évitez de trop lui en parler ou sinon ça risque de mal tourner.

Aspasie est plus indulgente avec son entourage proche, ceux qui savent la supporter. Même si elle ressemble toujours a un chien de garde, prêt à vous mordre le mollet gauche, elle sait sourire et parfois rire.
« Meredith, Meredith…est-ce la fin de tout ? »

Une épaisse forêt sombre dans laquelle elle s’était réfugiée, perdue, désemparée de perdre celui qui était à l’origine de la bosse présente sur son ventre. Ventre qu’elle caressait, lentement, affectueusement. Ce n’était pas la première, ni la dernière non. Beaucoup de femmes étaient abandonnées ainsi quand elles annonçaient la nouvelle. Lui, était resté au début puis avait fini par se rendre compte que ce n’était pas ce qu’il désirait. Il l’avait laissée en plan, comme ça, sans rien pour se raccrocher. Dans le vide. Le néant. Elle avait lâché prise, laissant sa main en l’air, essayant de le rattraper pour lui dire je ne sais quels mots pour le retenir. Puis le noir. Elle s’est sentie abandonnée, comme une orpheline, laissée comme un déchet. Cette forêt humide, Meredith l’aimait. Ils venaient de temps à autres se balader, cueillant des champignons, insoucieux, un sourire éclatant sur leur visage. Elle était là maintenant. Le temps passait, elle comptait les secondes alors qu’elle s’était assise sur un tas de feuilles mortes, près d’une souche. Son regard se promenait lentement sur les alentours, ses yeux teintés de tristesse. Une déception intense se lisait sur son visage, alors qu’elle se couchait sur le côté, tout en effleurant son ventre rebondit.  Chaque parcelle de son corps la torturait, la faisait souffrir terriblement. Elle avait l’impression que son cerveau était déconnecté du reste, que ce qui se passait n’était pas réel. Elle ferma ses yeux, espérant ne jamais les rouvrir.

Et là, lumière.

Non pas un éclair aveuglant, mais une toute petite étincelle. Étincelle qui grandit et illumina les environs d’une manière spectaculaire. Elle rouvrit les yeux, soudainement gênée par la clarté de l’endroit. Alors que son regard se tournait vers la source de lumière, ses pensées allaient à toute allure, se télescopant. Lorsqu’elle se leva, tant bien que mal, une main maternelle posée sous son ventre et qu’elle observa la « porte » étincelante devant elle, plus rien n’existait. Une force l’attirait irrémédiablement vers cette flamme dorée. Meredith posa un pied devant elle et rentra dans la lumière qui disparue aussitôt comme elle était apparue.

(...)

Souvent on demande à Aspasie comment sa passion est venue. Aussi loin qu’elle se souvienne, elle a toujours chanté et quand ce n’était pas elle qui le faisait, c’était sa mère qui lui murmurait des chansons, d’après ce qu’elle lui a raconté. Mais, Aspasie s’est toujours sentie comme un poids pour sa mère, comme quelque chose qui avait gâché sa vie. Bien que Meredith fut aimante, lorsqu’elle n’était qu’un bambin, plus tard, Aspasie se retrouva avec les pleurs de sa mère sur le dos, des regrets, des gémissements. Plusieurs fois elle du aider sa mère à l’empêcher de tituber, alors qu’elle n’avait que quatorze ans. Plusieurs fois, quand Meredith rentrait, complètement ivre, elle lui avouait des choses, lui racontait des horreurs, à quel point elle regrettait d’être tombée enceinte, qu’elle l’avait perdu, qu’elle s’était perdue, aussi.

C’est un trou béant qui se creusait dans sa poitrine, à chaque fois que sa mère la regardait. Alors quand elle eut l’âge de travailler, elle se débrouilla pour partir. Partir et travailler comme serveuse pendant un temps, mais elle était passée à côté de quelque chose. Quelque chose d’essentiel.

Chanter.

Elle n’avait pas besoin de cours de chant non, elle était faite pour ça. Elle avait l’impression d’être née pour ça. Aspasie passa des auditions, au début pour l’Opéra d’Horizon, où elle fit quelques sessions comme figurante ou chanteuse, en donnant quelques répliques. Mais Annina dans La Traviata n’était pas un bien grand rôle. Sa carrière de « chanteuse lyrique » ne décolla pas d’un pouce, bien que son travail acharné et la rigueur qu’elle entretenait en s’exerçant troublait les autres chanteurs. Elle n’avait pas le timbre nécessaire, mais elle était douée pour tout le reste. Aspasie tenta alors d’entrer au Burlesque, au départ en simple chanteuse et danseuse. Elle était elle, sur scène, elle était plus que vivante, elle subjuguait le public. Elle avait la sensation, que le trou béant dans sa poitrine, à la place de son cœur se refermait lentement, chaque fois qu’elle chantait. Elle avait la sensation d’aimer.
PSEUDO; ad_libitum  ∞ SEXE; féminin  ∞ AVATAR; Rose Lalonde de Homestuck  ∞ ZIVA T'ES TOMBÉ COMMENT SUR WUH BRO ?: DC de Céphée  wesh!  ∞ PETIT MOT AWESOME: Canard ♥
    
code (c) ad_libitum ▬ quote (c) marilyn monroe



Dernière édition par Aspasie le Dim 22 Déc - 1:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
avatar
Ortie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Jeliel
Messages : 293
Sur WUH depuis le : 01/08/2013
Avatar : Ymir - SnK
Crédits : 178

MessageSujet: Re: ASPASIE ΔΔ Girls just want to have fun   Dim 22 Déc - 0:17

Yo love.
Bon, je vais pas me répéter hein, TU SAIS DEJA TOUT. Mais voilà. Je réserve tes fesses (you know for what) ♥

   
★   Aspasie

Le Roi te souhaite la bienvenue parmi le peuple d'Horizon. Tu vas pouvoir gambader partout, participer aux festivités locales et découvrir cette merveilleuse cité qui s'ouvre à toi. Tu vas pouvoir faire des connaissances et des rencontres, cheveux au vent. Bienvenue à Horizon, la cité des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ASPASIE ΔΔ Girls just want to have fun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MNF Shushu/Lishe] Glamour Girls ~ p.5
» BD Phantom of the Opera : "The Girls Next Door"
» COVER GIRLS OF THR DC UNIVERSE : WONDER WOMAN ( ARMORED)
» COVER GIRLS OF THE DC UNIVERSE: BATGIRL
» Hyakka Ryōran Samurai Girls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: THÉÂTRE :: galerie de portraits :: ▬ songes-