AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Arsène
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : XIII
Messages : 18
Sur WUH depuis le : 02/11/2014
Avatar : Tsukimiya Ringo - Uta no☆Prince-sama
Fiche : Perhaps it's just a rumour
Crédits : 39

MessageSujet: See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène   Lun 3 Nov - 16:36


 Arsène
“ Quand même ! ”



▬ id card
LIEU DE NAISSANCE: Paris.
   ÂGE: 18 ans.
   SEXUALITÉ: Bisexuelle.
   ANCIENNETÉ: Six mois.
   POSTE : Hôtesse au château.
   
▬ gamer
PSEUDO: XIII.
   ÂGE: 23.
   SEXE:  Mâle.
    AVATAR: Tsukimiya Ringo; Uta no☆Prince-sama
   ZIVA T'ES TOMBÉ COMMENT SUR WUH BRO ?: Partenariat avec Heroe's Sup.
   TROIS CHOSES A SAVOIR SUR TOI: Histoire, Antiquité, Numismatique.
   PETIT MOT AWESOME: J'espère que mon interprétation plaira, j'ai bien compris qu'elle était attendue, ahahah.

   
   
▬ psychologie
Arsène, Arsène... Arsène elle est douce et gentille. Regardez donc sa bouille, cela se voit qu'elle est une vraie crème, un agneau, un ange. Comment pourrait-elle en être autrement ? Tellement mignonne qu'on lui donnerait le bon Dieu sans confession. Cela ne vous viendrez jamais à l'esprit de penser le contraire et pourtant... Et pourtant, vous auriez tort de vous fier à son joli minois. Oh que oui ! Arsène n'est pas une crème, ni un agneau et encore moins un ange. Mais Arsène le fait croire. Elle joue de votre naïveté. Elle est mignonne, elle peut en jouer et elle le sait.

Arsène aime comme elle déteste. Il y a deux catégories de gens, ceux qu'elle aime et ceux qu'elle n'aime pas. La neutralité n'est pas envisageable pour elle. La neutralité est dangereuse, elle s'en méfie. Vous devez faire votre choix, vous êtes avec ou contre elle, mais est-il nécessaire de préciser que le premier camp est préférable au second ? Elle peut être ange ou démon selon la personne. Elle s'adapte à son public. Si vous êtes du bon côté de la balance, alors tout va bien. Arsène est gentille et agréable. Vraiment, elle peut l'être. Elle peut vous défendre au besoin. Elle sera l'épaule contre laquelle vous irez pleurer lorsque vous êtes morose. Elle sera la confidente pour garder votre secret. Elle sera celle qui vous aidera à percer dans le château. Et si elle ne vous aime pas ? Eh bien, Arsène est piquante, elle griffe, elle mord telle une tigresse. Elle ne perdra jamais une occasion de vous dire une méchanceté. Elle fera tout ce qui est en son pouvoir pour que vous restiez plus bas que terre. Vous l'aurez compris, il faut faire partie de ses amis pour la voir sous son meilleur jour. Cela dit, cela ne l'empêche pas d'être lunatique, même avec les gens qu'elle aime.

Mais avant tout ça, Arsène est une fille ambitieuse. Elle a toujours été habitée par cette ambition dévorante. Cette volonté qui n'a eu de cesse de l'animer tout le long de sa vie, tant au pays des mortels qu'au pays des rêves. Elle voulait être plus que ce qu'elle était, toujours. Elle, la petite lycéenne se plaisait à s'imaginer devenir quelqu'un d'important dans un futur imaginaire. Cela l'aidait à passer outre la réalité. Une réalité bien terne et ennuyeuse. Elle s'ennuyait beaucoup, la demoiselle. Alors elle restait seule avec ses rêves de grandeur. Elle s'imaginait bien impératrice. Cette idée la faisait rigoler, l'amuser, la divertissait. Ses amis étaient autant de membre de son gouvernement et elle envoyait symboliquement les gens qu'elle n'aimait pas au goulag. Oui, ça lui suffisait pour se sentir importante. Un temps du moins.

Par ricochet, elle a de l’orgueil. Son ego prend une certaine place. Une place importante. Trop importante diraient certaines mauvaises langues. Elle aime être flattée, elle aime être courtisée, elle aime être le centre d’intérêt. Que le monde gravite et tourne autour d'elle. Que vous la remarquiez, que vous vous retourniez sur son passage. Plus encore ! Elle aime commander, avoir son petit monde à sa botte. Elle aime les gens obéissants, ceux qui ne posent pas de questions et se contentent de s'exécuter sans discuter. Ah, comme ça lui plaît ! Elle veut tous vous soumettre, mais régner sur les valets du château l'amuse et la contente. Après tout, elle a la reconnaissance qu'elle a toujours voulu avoir.

Avouez-le, vous la voyez comme une petite princesse. C'est vrai qu'elle se comporte comme telle. Elle claque des doigts pour donner un ordre et claque sa langue contre son palais pour se donner une contenance. Oui, c'est agaçant. Elle le sait. Elle en fait exprès. Cela dit, vous ne savez rien de son histoire et vous vous êtes déjà fait votre opinion. Gardez-vous donc bien de la juger ! La vérité, en vérité, vous ne la connaissez pas. Jamais il ne vous a traversé l'esprit que si elle veut la reconnaissance de tous, c'est qu'avant, elle n'en avait pas. Il ne vous est pas venu non plus à l'idée que si elle aime commander, c'est qu'avant, on ne prenait pas même la peine de lui demander son avis pour les choses qui la concernaient pourtant. Non, jamais vous n'avez soupçonné que si elle veut être le centre d’intérêt du monde entier, c'est qu'avant, elle ne l'était pour presque personne. Mais ce n'est pas grave, elle ne vous en veut pas. Continuez de vous fier à sa bouille, ça arrange bien ses affaires. Et puis, c'est de bonne guerre. Elle aussi juge assez vite. Elle vous regarde de haut en bas et de droite à gauche.

Malgré tout, vous la chouchoutez et elle aime ça. Vous n'avez pas le choix. Que vous le faisiez sincèrement ou seulement par intérêt ne fait pas de différence pour elle. Le roi règne sur son royaume, mais c'est elle qui gère le palais. Des soirées aux menus, tout passe par elle. Elle a la haute autorité sur tout. Sans sa signature approbative, rien ne se fait. Vous voulez recevoir une invitation au prochain gala alors que vous n'êtes pas sur la liste des invités habituelles ? Léchez lui les bottes ! Vous voulez avoir une bonne place au plus près du roi au prochain dîner ? Léchez lui encore les bottes ! Vous voulez qu'elle aille plaider votre cause auprès du roi ? Léchez lui toujours les bottes ! D'ailleurs, notez qu'elle aime les macarons au chocolat et les parfaits à la fraise. Elle a un carnet, avec la liste de tous les invités qui viennent au château. Il paraît que lorsque vous lui déplaisez, elle commence par faire une annotation à côté de votre nom et que si vous récidivez, elle vous raye de la liste. Mais peut-être est-ce juste une rumeur... Quoi qu'il en soit, elle est importante et ça lui plaît.

Elle a une devise, « Quand même ! » telle Sarah Bernhardt. Aujourd'hui, elle a réussi, quand même. Quand même, elle qui n'était rien, elle est maintenant tout. Elle est la chouchoute de Céphée, elle le sent dans son petit cœur.

Quand même !
   

   
▬ questionnaire

   « Le roi se demande si vous êtes heureux d'être à Horizon. » Bien sûr que je le suis !
   « Comment voyez vous vos rapports avec les Uncanny & les Cross ? » Qu'importe tant qu'ils me chouchoutent et me lèchent les bottes !
   « Qu'est ce qui vous manque de votre monde d'origine ? » Pour être honnête, pas grand chose... Peut-être la technologie et mon chien.
   « Au contraire, ce qui ne vous manque pas de votre monde d'origine ? » Rien.
   

   
▬ histoire



Léo ? Léo ! Tu m'écoutes ? Non, je n'écoute pas. Tu as entendu la dernière ? Non, fais moi rêver. Il paraît que Luc et Alexia se sont embrassés hier. Je dis bien embrassé, hein. Avec la langue et tout. Mais bon, peut-être est-ce juste une rumeur. Oui, peut-être. Tiens moi au courant. D'ailleurs, Charlotte a dit que ton t-shirt n'était pas très beau. Oh ? Eh bien, je ne le porterai plus, dommage...

Déjà au collège, je ne pouvais m'empêcher de prêter attention aux rumeurs. Je ne sais pas vraiment pourquoi. Je me sentais obligé de me tenir au courant. Savoir ce qu'il fallait faire et ne pas faire. Les codes du groupe, pour ne pas en être exclue. Je me pliais, sans chercher à me battre ni m'imposer. C'était ainsi et ne pouvait en être autrement. J'avais un petit groupe d'amis. Nous ne faisions pas partie des plus populaires, alors nous faisions attention.

Faire du latin ? Quelle drôle d'idée, ça ne sert à rien ! Mais papa, moi ça me semble pas si mal. En plus, la prof a fait une intervention et elle est vachement cool. Non, vraiment ma fille, ne t’embarrasse pas de ça. Ça te fera une matière inutile que tu devras bosser en plus. Si tu le dis... Faire de l'allemand ? Pourquoi ? L'espagnol est bien plus chantant. Je vois. Je te fais confiance. Tu iras en S. Ah bon ? Mais moi, je voulais aller en L. J'aime bien la littérature. L ? Si tu y vas, tu vas vite comprendre pourquoi il y a deux L à Pôle Emploie ! Bon, très bien...

T'as trop de chance Léo ! Thomas a flashé sur toi ! Je ne sais pas si je peux dire que c'est de la chance. Mais si, mais si, il est tellement beau. Je suis un peu jalouse. Il est gentil, c'est vrai. Alors qu'attends-tu ? Je sais pas... peut-être d'être sûre d'être amoureuse ? Je dis ça, je ne dis rien... Je suis heureux avec toi, Léo. Moi aussi. J'ai envie de toi. Alors si t'as envie...

Je supposais qu'une fille n'avait pas à dire « non ». On m'avait jamais expliqué que j'en avais le droit.

Si la liberté c'est d'avoir le choix, ai-je été libre ne serait-ce qu'une seule fois ? Je ne le pense pas. J'ai craint les rumeurs, j'ai obéi sagement à mes parents quand ils me dictaient mon avenir, j'ai été docile avec mes exs. Je n'ai pas eu le choix, mais peut-être est-ce de ma faute ? Peut-être aurais-je dû me réveiller ? Peut-être aurais-je dû m'affirmer ? Peut-être aurais-je dû me rebeller ? Je n'ai rien fait de tout ça. Je n'ai jamais choisi. On ne m'en laissait pas l'occasion. J'avais quelques amis, des parents qui m'aimaient, un chien. Une vie banale en somme. Rien ne me faisait bouillir d'excitation. Rien ne me donnait la foi de me lever le matin. J'étais une machine qui exécutais les mêmes mouvements chaque jour, ceux que la routine m'avait appris à faire. Une routine qui me tuait, chaque jour un peu plus. Pourtant, je souriais. Pourtant, je riais. Mais la vérité, en vérité, c'est que je n'étais pas heureuse.

Non, je ne l'étais pas, dans cette filière que je n'aimais pas. La S, celle qui était censée me donner un avenir rempli de brillance. Je n'y croyais pas, je n'y ai jamais cru. Pour moi, tout était terne dans cette filière, je ne me sentais pas épanouie. Je n'ai jamais rien compris à la logique mathématique. J'ai toujours soupiré en chimie. Ce n'était pas fait pour moi. Moi, je voulais faire de la littérature. Je voulais étudier des livres, faire de l'histoire. J'aimais bien les sciences humaines. À défaut de cela, je croulais sous une tonne de devoirs qui m'ennuyait. J'ai raté une première fois le bac. J'aimerais vous dire à quelle point j'étais déçue que mes efforts n'aient pas payé, mais cela serait mentir. La vérité, c'est que j'ai décroché à partir de la terminale. Je n'aimais pas ce que je faisais et je n'avais aucune volonté pour y remédier. Je ne voulais pas faire d'efforts. Mes parents ont été particulièrement déçu. Papa, maman, ouvrez donc les yeux, le Bac ne sert plus à rien de nos jours...

Tout me semblait terne, tout me semblait fade, tout avait un goût amer de faux. Je m'ennuyais. Vraiment, je m'ennuyais. Je n'aimais pas ma vie et c'est à peine si je m'aimais. Je ne supportais pas de voir l'état lamentable de ma vie. J'ai toujours eu de l'ambition, j'ai toujours aspiré à plus. Je voulais une vie heureuse. Une vie qui me plairait. Une vie que moi-même, j'aurais choisi. Alors j'étais frustrée et je me réfugiais dans mes rêves pour oublier. J'ai fait fi de la réalité du mieux que j'ai pu. Je voulais être une grande dame, moi qui n'étais qu'une petite lycéenne. Dans mon miroir, mon ego me faisait voir une lionne et non pas une petite demoiselle soumise. Mais la lionne avaient les pattes enchaînées... Et je rêvais de les briser. J'ai fait du RP, ça me soulageait. Au moins, je pouvais jouer qui je voulais. Enfin, j'avais le choix. Mais cela n'était que sur les fora. Or, je voulais aussi de la reconnaissance IRL. Je voulais me sentir exister. Je voulais me sentir aimer, tout simplement. Alors je m'imaginais être un genre d'impératrice. Ce n'était pas vrai, je n'étais pas la Queen Bee du lycée, mais au moins cela faisait rire mes amis et me faisait oublier. Pour un temps au moins.

Et puis un jour, je n'ai plus réussi à faire fi de la réalité de ma vie. Un jour, Thomas m'a allongé sur son lit alors que je n'en avais pas envie. Ce jour-là, j'ai craqué. Ce soir-là, j'ai pleuré. Dans mon lit, mes yeux je les ai fermé et puis, une lumière dorée est venue me délivrer.

***

Il y a six mois, je me suis retrouvée dans une contrée que je ne connaissais pas. Elle était peuplée de gens dont je n'aurais jamais soupçonné l'existence. Je me suis d'abord sentie perdue et puis... Et puis j'ai compris que c'était ma chance. C'était un nouveau départ. À Horizon, j'allais devenir quelqu'un. Je m'en suis fait le serment. Léonore n'était plus, Léo non plus. Arsène venait de naître.

Arsène, un prénom lourd de symbolique. Celui d'un voleur, oui, mais d'un voleur chic. Un voleur qui pille avec classe et panache. Il était quelqu'un, lui. Il avait réussi, lui. Je voulais réussir autant que lui. Pourquoi me tourner vers le chemin des malhonnêtes, me demandez-vous ? Oh, l'occasion je dirais. Peut-être le destin, même si je n'y crois pas vraiment. Un bracelet qui se détache, la propriétaire qui ne remarque rien, moi qui le ramasse. Le hasard et les circonstances m'ont créée.

Je n'avais rien, je n'étais rien, mais je pouvais devenir tout. Je n'avais pour arme que mon charme et il fut redoutablement efficace. J'ai abusé de la naïveté et de la gentillesse des gens qui avaient le malheur de croiser ma route. Un sourire de ma part et voilà qu'ils étaient à mes pieds. Je semblais si gentille, je semblais si innocente, je semblais si perdue dans ce monde si grand. La vérité, c'est que je me suis jouée de vous. Je jouais la gentille, je jouais l'innocente, je jouais la perdue dans ce monde qui n'était pas si grand. Vous avez eu de la peine pour moi, vous m'avez convié chez vous et moi, dès que vous aviez le dos tourné, je n'ai pas hésité une seule seconde à voler ce que vous aviez de précieux. Parfois, je devais faire la jeune fille éplorée durant plusieurs semaines, le temps de repérer. D'autres fois, quelques jours suffisaient. Je me suis également introduite dans les boutiques pour en subtiliser les choses précieuses. Alors oui, j'étais une voleuse, oui je dérobais. Mais je le faisais avec classe et panache. J'étais toujours bien habillée. Je laissais une petite carte signée Arsène.

Et puis, j'ai eu une idée de génie. Mon plus beau coup d'archet. Je me suis mise en tête de dérober les joyeux du bon Roi Céphée. Était-ce par orgueil ? Étais-je si confiante en moi, forte de ma nouvelle vie, que je n'en voyais pas les risques ? Que je ne voyais pas que cela était peine perdu ? Peut-être. Je le savais que ce serait dur, mais je voulais le faire. J'y tenais plus que tout. J'étais lasse d'abuser des gens. J'étais fidèle à moi-même. Encore et toujours, j'aspirais à plus. Je me suis procurée les plans du château et les ai appris par cœur. Je me suis laissé courtiser par quelques gardes un peu benêts qui n'avaient pas conscience qu'il faisait partie de mon plan. Tout, j'avais tout prévu. Sauf mon échec. Et cela en fut un. Monumentale même. Le plus bel échec de ma carrière devrais-je dire.

Et pourtant, le bon Roi n'était pas en colère. Il me proposa même une seconde chance. Pourquoi ? Je n'en sais rien. J'ai d'abord refusé. Hôtesse ? Hôtesse ! Il était hors de question que je sois un larbin, je m'étais trop démenée pour devenir quelqu'un. Je ne voulais pas perdre de mon prestige. Et puis, Céphée a trouvé les mots. Céphée a su me parler. Céphée a su me convaincre. J'aurais préféré que l'on change le nom de mon poste en quelque chose de plus classe, comme « Maîtresse du palais » par exemple, mais cela n'était pas possible. Question d'étiquette. Tant pis ! La chose qui m'ait réellement chagriné est que j'ai dû rendre tout ce que j'avais volé... Mais avec le recul, le jeu en valait la chandelle.

Aujourd'hui, j'ai réussi. Cela fait trois mois que je fais la pluie et le beau temps dans le château. Trois mois que je supervise tout. Que j'ai la haute autorité sur tout. Qu'il est loin le temps où je me taisais. Celui où j’obéissais sans mots dire. Aujourd'hui, c'est moi la Reine des Abeilles. C'est moi qui donne les ordres. C'est moi dont vous devez obtenir les bonnes grâces pour avoir une faveur. C'est moi qui claque des doigts en donnant un ordre et vous juge d'un claquement de langue contre le palais. Et pourtant, c'est moi que vous chouchoutez. Après tout, je suis la chouchoute de tout le monde et de Céphée en premier.

Je n'étais rien et aujourd'hui, je suis tout.

Quand même !
   


Dernière édition par Arsène le Sam 8 Nov - 20:19, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène   Mar 4 Nov - 19:45

OHOHOH ♥️ YETEM, JOR, BCP BCP. Bienvenue ♥️ Je t'en prie, continue lula
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène   Dim 9 Nov - 10:51

LOVE ♥ Désolé du retard ;;

★ Arsène

Le Roi te souhaite la bienvenue parmi le peuple d'Horizon. Tu vas pouvoir gambader partout, participer aux festivités locales et découvrir cette merveilleuse cité qui s'ouvre à toi. Tu vas pouvoir faire des connaissances et des rencontres, cheveux au vent. Bienvenue à Horizon, la cité des rêves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène   

Revenir en haut Aller en bas
 

See that girl she's looking like a princess but perhaps it's just a rumour || Arsène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» PomPom girl
» Who's that girl/sr.Marie Misamu
» Girl Number 9 (web-série)
» [poupée] Dear Lélé Girl - Avril 2010
» Série "Annie, agent très spécial" The Girl from U.N.C.L.E.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: THÉÂTRE :: galerie de portraits :: ▬ songes-