AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 The other side of him - CEPHULA [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: The other side of him - CEPHULA [END]   Lun 27 Oct - 12:02

the other side of him


     

     
Dans le bureau circulaire composé d'une unique baie vitrée qui laisse entrer la lumière crépusculaire d'Horizon, le Capitaine Lula évolue comme dans un ballet. Allant de tiroir en tiroir, virevoltant entre les livres et les documents, l'Uncanny s'occupe de la paperasse si importante du royaume des rêves. Et il y en a tellement qu'elle y a passé toute la journée : requêtes diverses, demandes d'habitations pour les nouveaux arrivants Astrays, gestion des comptes, évaluation des employés du château. Mais surtout, la priorité du jour, c'était le passage en revu des nouvelles recrues de la milice venant de finir leur service à la caserne.

Lula, munie de sa liste de noms, sors un instant de son bureau pour aller dans les archives chercher les documents éponymes. Le château est relativement calme en cette fin de journée. Les cuisines doivent être en ébullition pour préparer le repas, mais le reste de la demeure est comme plongée dans un rêve. Ce calme et cette sérénité font du bien à Lula, car pour elle le silence est synonyme d'ordre. Cela fait gonfler son petit coeur d'Uncanny et c'est d'un pas léger mais conquérant qu'elle retourne à son office pour examiner les dossiers et donner, ou non, son approbation. Sur le chemin, Lula croisa son reflet dans un miroir et esquissa un petit sourire satisfait. Sa tenue bleue marine et blanche, à la façon d'un tailleur; ses galons accrochés fièrement sur sa poitrine; ses cheveux relevés en un chignon délicat mais fonctionnel : la consécration.

Les petites loupiotes de verre circulaire, remplies de lucioles spéciales et suspendues au plafond de la pièce, s'allument à l'entrée de la maîtresse des lieux qui se dirige vers son siège. Lula, petite soldate d'action, n'aurait pas pensé qu'elle s'habituerait aussi bien à travailler dans un bureau. Pourtant elle s'y fait extrêmement bien, car c'est depuis cette pièce qu'elle contrôle ce qu'elle a à contrôler. Et puis elle sait qu'en cas extrême, elle sera la première envoyée sur le terrain.


« Voyons voir ces petits soldats de plomb, » souffla Lula entre ses dents en s'emparant de sa plus belle plume dont elle trempa la pointe dans une délicate bouteille d'encre.

Plongée dans ses réflexions, ses annotations et ses remarques, Lula n'entendis pas tout de suite que l'on toquait à la porte de son bureau. Il fallut un second coup contre le bois clair pour qu'elle relève la tête de ses dossiers.

« Entrez. »

Malgré elle, sa voix enfantine avait pris des accents d'agacement : elle détestait qu'on la dérange en plein travail.
     




lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 6:28


♛ THE OTHER SIDE OF HIM

Le soleil avait entamé son déclin sur Horizon et les fenêtres du château reflétaient les milles couleurs peintes dans le ciel azuré. Le orangé se mêlait au rosé tandis que de l'autre côté, un croissant de lune apparaissait, accompagné de ses timides loupiotes sur une toile bleue nuit. Le tout donnant naissance à une valse de teintes pastels s'étalant sur la voûte céleste. Le spectacle était des plus spectaculaire, si on y prêtait attention.

Le couloir qu'empruntait le Roi était désert. Pas un bruit hormis le claquement de ses semelles résonnant sur le parquet froid et un léger tintement venant du plateau en métal qu'il portait. Il avait ordonné sèchement à un petit page des cuisines de lui préparer du thé et des petits gâteaux à la cerise qu'elle aimait tant. Du moins c'est ce que lui avait soufflé le page qui l'avait servit. Lui n'en servait rien, mais il voulait faire bonne impression comme à son accoutumée.

Arrivé au bout du couloir, le Roi tourna sur sa gauche et observa longuement son plateau pour vérifier que son serviteur avait bien arrangé la collation. Il avait même pensé à rajouter des petits fleurs dans un vase transparent. Il dirigea son attention sur la porte de bois avant de toquer. Plusieurs fois. Lula ne semblait pas l'entendre, jusqu’à ce que une voix remplie d'exaspération lui autorisa d'entrer.

Le Roi pénétra le bureau circulaire -un peu surchargé- et décrocha un rictus sur ses lèvres fines. Il avança lentement vers la table, sans se presser et d'une marche presque solennellement.

Un petit rafraîchissement peut-être, Lula ?

Il avait volontairement appuyé sur son prénom, qui sonnait doux et mélodieux à ses oreilles, comme pour la faire réagir. Le Roi plaça le plateau en argent sur une piles de livres et prépara les tasses. Elle étaient en porcelaine, immaculées, ornées de bourgeons et autres gerbes délicates.

Toujours deux sucres, j'imagine ?

Il laissa tomber de la pince à sucre les morceaux sans mettre attendre quelconque réponse puis fit de même avec sa tasse. Céphée attrapa un gâteau à la cerise de se doigts fins avant de porter son attention sur les dossiers de Lula. Recrues de l'armée, gestion des comptes et autres choses complexes que le capitaine de l' A.U.R.O.R.E devait s'occuper, analyser, classer.



Dernière édition par Céphée le Mar 28 Oct - 8:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 7:12

the other side of him


     

     
De toute évidence. Qui, en dehors du Roi même d'Horizon, oserait venir dans l'antre de la bête la déranger en plein travail ? Personne. Personne n'était assez fou pour cela, et surtout personne d'autre que lui n'en avait le droit. Droit qu'il avait visiblement pris pour un devoir au fil des années, et il s'en faisait également un plaisir presque vicieux. Ce qui n'était pas pour spécialement déranger Lula. Enfin, cela dépendait des circonstances, mais elle appréciait avoir l'avis de son souverain sur son travail.

Ce n'était donc pas la première fois que Céphée faisait une visite surprise dans le bureau de son employée. Au début, cela surmenait toujours Lula, la dérangeait un peu dans le sens où elle se sentait intimidée, juste après sa promotion spectaculaire. Autrefois, elle sursautait presque en voyant la chevelure colorée du roi passer le seuil de son bureau. Mais elle avait appris à se contrôler sur ce point, et même si elle ne se lassait pas de le voir franchir le pas de la porte à l'improviste, elle ne montrait aucune émotion particulière. En tout cas elle essayait.

« Bonsoir, Altesse. »

Pour respecter l'étiquette, le capitaine de l' A.U.R.O.R.E se leva à l'entrée de Céphée pour effectuer le salut militaire d'Horizon, et se rassit aussitôt pour reprendre son travail sans attendre.

« Un petit rafraîchissement peut-être, Lula ? »

Insistance. Cette accentuation sur son nom, qui contraste avec le titre dont elle s'est servie pour s'adresser à lui précédemment, et qui a pour effet de lui faire lever ses yeux vert d'eau dans sa direction.
Un rafraichissement ? Céphée, dans son immense bonté -manipulatrice ?- avait apporté, en plus de sa présence exquise, un plateau à thé garnit de bonnes choses.

« Volontiers. Quelle délicate attention de votre part, Altesse. »

Les mots sont prononcés avec respect et politesse, mais ces deux qualités bienséantes ne purent réussir à cacher d'autres traits plus mal placés quand on s'adresse à son supérieur hiérarchique : l'amusement, la curiosité, la douceur, et même un peu d'ironie.

« Toujours deux sucres, j'imagine ? »

Sans que Lula n'ai put esquisser un mot, le bon nombre de sucres glissa le long de la porcelaine délicate pour fondre dans le thé comme de la neige au soleil. L'uncanny tendit une main aérienne pour saisir la tasse qui lui était destinée et en sentit l'arôme en fermant les paupières avant de tremper ses lèvres dans le breuvage brûlant.

« Ce thé frôle la perfection, et il est le bienvenue après une journée de travail. Merci. »

Honnêtement reconnaissante de cette petite collation, Lula but à nouveau une gorgée de thé, ne se souciant guère de sa température qui fit rougir le bout de ses lèvres fines. La porcelaine tinta comme un faible carillon quand le capitaine la reposa sur le plateau pour prendre l'un des petits gâteaux dont un délicieux arôme de cerise se dégageait : ses préférés.
Pendant quelques secondes, malgré ses vêtements, malgré ses médailles et sa coiffure de femme, Lula n'eut l'air que d'une enfant qui mange sa mignardise favorite et dont les joues rosissent de satisfaction gourmande. Mais elle se reprit bien vite et s'essuya les doigts sur une serviette en tissu extrêmement doux et se pencha à nouveau sur les dossiers auxquels Céphée jetait un coup d'oeil.

« Nous avons de bonnes recrues ces derniers temps. Le programme de la caserne est quasiment parfait. Ils sont aussi compétents sur le terrain qu'à l'écrit lors des concours. »

Un peu de blabla officiel, car même pendant la pause thé, Lula ne pouvait s'empêcher de parler boulot. Et après tout, Céphée devait sans doute aussi être là pour avoir son compte-rendu de la journée.
Le petit rêve de gloire qu'est Lula regroupa les dossiers des recrues du bout des doigts pour les tendre au roi afin qu'il puisse juger de lui même les soldats et donner ou non l'accord final de leur entrée à la milice.
Autour du château, la lune commençait à teindre d'argent les reliefs d'Horizon, et filtrait paresseusement à travers la baie vitrée dans son dos.

     




lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 8:13


♛ THE OTHER SIDE OF HIM

   
Bonsoir, Altesse.

Il esquissa un sourire. Il aimait toujours autant que Lula l'appelle ainsi. Qu'elle se lève pour lui à chaque fois. Cette sensation de satisfaction intense le gagnait toujours dans ce moment là. Mais souvent il était de courte de durée, surtout ce soir. Lula s'assit à nouveau sans un mot, reprenant en main sa plume pour gratter le papier le plus vite possible. Après lui avoir proposé le dit rafraîchissement, elle le remercia grandement, ponctuant toujours ses phrases de son « altesse » habituel. C'était si doux à ses oreilles. Ce mot si amusant et si séduisant sonnait en écho dans tout son être.

Il balança une mèche de ses cheveux impeccables en arrière et bu une longue gorgée de thé bien chaud. Il était vrai que c'était particulièrement agréable de sentir le liquide brulant passer dans sa gorge, laissant sur son passage un délicieux parfum de rose. Céphée posa sa tasse sur le plateau et continua son voyage sur les dossiers des nouvelles recrues. C'était fort ennuyeux et Céphée n'aime pas être ennuyé.

Il fut légèrement amusé quand Lula mangea un des petits gâteaux à la cerise révélant l'information du cuisinier exacte. Elle grignota furtivement la pâtisserie, comme un petit écureuil dégustant la meilleure des noisette. Il ne pipa mot et l'observa pendant quelques secondes puis fit semblant de s’intéresser aux dossiers près de lui. Des profils, des noms, des grades. Rien de bien passionnant à ses yeux, bien que Lula semblait penser le contraire.

Nous avons de bonnes recrues ces derniers temps. Le programme de la caserne est quasiment parfait. Ils sont aussi compétents sur le terrain qu'à l'écrit lors des concours.

Pendant son monologue, Céphée profita pour passer derrière le bureau tout en ponctuant les phrases du capitaine par des « mmhhh » dubitatifs. Rien de l’intéressait dans ce discours et il était las du peu d'action présente dans ce pièce qui pourtant débordait de possibilités. Il attrapa le document et le posa sans aucune délicatesse sur le bureau à côté de lui et s'empara soudainement de la main de Lula, sans aucune pudeur et sans aucune gêne. Les barrières se brisaient.

Une petite pause s'impose.

Il lui avait dit ça lentement, tenant toujours sa main fermement entre ses longs doigts fins ornés de différents bijoux tous plus luxueux les uns que les autres. Il observa sa chose depuis toute sa hauteur. Le sentiment de satisfaction venait de renaître de ses cendres au creux de son âme. Mais ce n'était pas suffisant. Il avait besoin de plus. De voir jusqu’où Lula était était loyale. Jusqu’où elle irait pour lui.

Tu es très fatiguée.

Il avait dit ces quelques mots en tenant toujours fermement Lula. Il semblait prendre soin d'elle, mais au fond il ne voulait que la tester. Il ne voulait que la manipuler et jubiler encore et encore de ces « altesses » qui rendaient sa soirée bien agréable. Mais il en demandait plus. Toujours plus. Plus de domination et d'obéissance. Plus de travail. Plus de dévotion.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 9:22

the other side of him



La satisfaction que ressentait Lula quand elle réussissait son devoir n'était rien comparé à celle qui emplissait ses poumons actuellement. Elle savait bien que le mot « Altesse » procurait à Céphée un sentiment voluptueux proche de la jouissance, et sans l'étiquette et la bienséance, elle en aurait sautillé sur place.
Et tout comme elle savait l'effet que produisait cette appellation sur son maître, elle savait que ses petites approbations concernant les nouvelles recrues étaient signe d'ennui. Ceci fut confirmé par l'abandon de la pile de dossiers sur le bois du bureau de la part du souverain d'Horizon qui montra son désintérêt actuel pour les affaires.

La main enfantine de Lula, qui tenait préalablement les dossiers, se retrouva littéralement capturée par celle de Céphée. Ce n'était pas la première fois, mais chaque nouveau contact dépassant les règles de bienséance de la part de son roi rendait Lula particulièrement nerveuse. La froideur des bijoux royaux contrastaient avec la chaleur de la peau de leur propriétaire et cela fit frémir la jeune uncanny.
Il ne faisait preuve d'aucune pudeur, d'aucune gêne, comme si un rapprochement physique de la sorte était tout à fait justifié. Alors que le souffle de Lula, qui se sentait comme entre les crocs d'un fauve, se coupait d'une jolie et irrégulière façon. Dans ces instants là, on aurait presque pût prendre sa gêne pour de la peur.

« Une petite pause s'impose. »

Visiblement, elle n'avait pas le choix. Et les mots qui suivirent confirmèrent cette sensation :

« Tu es très fatiguée. »

Sa main délicate toujours enserrée dans celle puissante de son souverain, Lula releva ses grands yeux presque bicolores vers lui avant d'intimer ce même geste élévateur au reste de son corps pour se mettre debout. Elle ne chercha pas à retirer sa main malgré sa gêne persistante au fil des années.

« Comme toujours, Altesse, vous avez parfaitement raison, » annonça Lula d'une voix un peu plus faible que lorsqu'elle avait parlé des dossiers. Et surtout plus douce. Presque docile. D'ailleurs, dans la bouche de quelqu'un d'autre, ces mots auraient sans doute semblé hypocrites. Mais Lula était quelqu'un de tellement dévoué et avait une telle confiance presque aveugle en son roi, qu'il n'y avait aucune trace de sarcasme. Rien qu'une certaine innocence, et une foi inébranlable.

L'espace d'un instant, l'uncanny garda ses iris fichés dans ceux de Céphée, et un silence les enveloppèrent. Un silence attente. Un silence question. Un silence réflexion.

Lula n'était pas tellement du genre à dépasser les limites. En tant que parfait soldat, les règles régissent son monde et sa vie depuis sa naissance. Les règles auraient donc voulu, logiquement, qu'elle repousse Céphée et retourne travailler. Mais la seule chose plus importante que les règles pour elle, c'était justement Céphée. Sans doute l'une des uncanny les plus loyales de tout Horizon, et sans prétention aucune.
Alors si Céphée annonçait une pause, elle prenait une pause. Si Céphée disait qu'elle était fatiguée de travailler, elle l'était en effet. Et par dessus-tout, si Céphée avait l'air d'en espérer plus, elle devait lui en donner plus. C'était peut-être le moment de devenir un peu entreprenante pour faire naître à nouveau l'éclat de satisfaction dans les yeux de son roi.

« Vous avez également vu juste pour les biscuits, Altesse, ce sont mes préférés. » Tout en soufflant ses mots de gratitude et de flatterie sincère, Lula remonta sa main en emportant celle de Céphée toujours sur la sienne, vers son visage. Son regard se perdit un instant sur ce tableau de la petite main innocente enfermée dans la poigne d'Horizon, avant qu'elle ne ferme les paupières en venant déposer ses lèvres sur la peau de son Roi.

Avec autant de délicatesse, de politesse et d'innocence que cela était possible, Lula fit glisser ses lèvres sur les doigts fins, son souffle erratique faisant comme une morsure timide sur l'épiderme, tout en s'imprégnant de l'arôme de la peau royale. A cet instant, un sourire heureux d'innocence se dessina sur la bouche de la jeune femme tout en s'écrasant sur les doigts de Céphée : ils avaient l'odeur de la cerise qui se trouvait dans les mignardises.

Lula releva le visage vers son roi qui la dominait d'une bonne trentaine de centimètres, et bascula doucement ses paupières pour dévoiler ses yeux. Brillants d'une innocente allégeance. Dévotion. Timidement, elle se lécha les lèvres sans détourner les yeux de Céphée. Audace qui la fit rosir.

« Mais il faut bien avouer que ces gâteaux sont bien fade à côté de vous, Altesse. »







lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?



Dernière édition par Lula le Mar 28 Oct - 11:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 10:23



♛ THE OTHER SIDE OF HIM

Comme toujours, Altesse, vous avez parfaitement raison.

En effet, il avait toujours raison. Du moins il disait qu'il avait raison. Personne ne devait le contredire. Personne ne devait lui enlever ce pouvoir. Personne.
Céphée prit une profonde respiration tandis qu'il regardait Lula, son regard balayant son visage enfantin et sans imperfection.

▬ Bien sûr que j'ai raison !

Dit-il en étouffant un certain rire vicieux. Il aurait toujours raison. Il pourrait massacrer tout ce qu'il voulait et piétiner n'importe quel citoyen d'Horizon, il aurait raison. Du moins il essayait de s'en convaincre. Car Lula était toujours là comme la raison qu'il n'avait pas. Elle était juste présente et vouait sa vie à son Roi. Elle qui était sincère avec lui et qui se donnait corps et âme.
Il se fixèrent pendant un certain temps, assez flou, il ne calculait plus combien de secondes ou de minutes s'étaient écoulées. Ils se regardaient simplement, s'observaient. Lula se concentrait si fort sur le visage de son Roi comme si elle aurait voulu lire ses pensées en ce moment même. Elles étaient claires. Claires comme une eau scintillante. Limpides même. Il voulait qu'elle le lui dise. Qu'elle lui appartienne. Qu'elle lui revienne de droit. Qu'elle se laisse faire. Qu'elle se laisse aller. Qu'elle lui appartienne tout entière, sans concession possible.

▬ Vous avez également vu juste pour les biscuits, Altesse, ce sont mes préférés.

Il  émergea subitement de ses pensées comme si quelqu'un l'avait sortit de l'eau par la force. Il venait de prendre une décharge électrique. Il sentait Lula contre sa peau chaude. Lula contre sa peau. La peau de sa main. Contre ses lèvres. Elle termina le baise main par une note inattendue. Une légère morsure, timide sur sa peau.
Il souleva un sourcil intérieurement. Était-elle prête à tout pour le satisfaire ? Peut-être. Mais il ne lui avait rien demandé. Il n'avait pas encore agi. Cette soudaine prise de risque le surpris, bien qu'il n'eut jamais failli en les capacités de Lula.

▬ Mais il faut bien avouer que ces gâteaux sont bien fade à côté de vous, Altesse.

Le coup de grâce. Il ne souriait plus. Son visage neutre et placide ne présageait rien de bon. Il retira sa main d'un geste vif et s'éloigna d'elle pour prendre une nouvelle gorge du thé, qui était désormais froid.

▬ Ce n'est pas toi, Lula. Rends moi ma Lula.

Sa voix n'avait plus rien de suave ni d'agréable. Elle était froide et lacérante. Sa voix appuyait sur son prénom. Il s'approcha d'elle lentement et lui passa derrière pour l'attirer contre lui. Sa tête s'enfonça dans le cou de Lula, les cheveux lui chatouillant le visage tandis que ses bras se resserraient contre sa taille. Il ferma ses paupières. Il ne voulait rien d'autre, rien ne pouvait lui faire plaisir. Il voulait être contre elle en ce moment même.. Il voulait que la vraie Lula revienne. Il plongea encore plus jusqu'au creux de son cou, qui dégageait un parfum subtil et délicat.

▬ Tu m'appartiens.

Lui murmura-t-il, sans aucune pudeur et d'une voix plus doucereuse. C'était vrai. Il le souhaitait, il l'avait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mar 28 Oct - 11:19

the other side of him



Cette esquisse de rire de la part de Céphée avait littéralement fait fondre le coeur du capitaine. C'était sans doute l'une des plus belles choses qui lui ai été donné d'entendre dans sa longue vie d'uncanny. Peut-être fut-ce cela qui galvanisa l'audace de Lula.

Ou peut-être était-ce à cause de sa longue journée. Ou des longues décennies précédentes. Lula devait bien l'avouer, l'impatience l'avait gagnée pendant un moment, au milieu de ce bureau inondé par la lumière de l'astre nocturne, alors qu'elle était si proche de son Roi qu'elle pouvait en sentir les douces fragrances. Elle-même s'était surprise de sa tentative audacieuse, même si cela ne l'avait pas déplu. A vrai dire c'était surtout la sensation contre ses lèvres qui ne lui avait pas déplu.
Pourtant, son attitude avait visiblement déçu Céphée.

La proximité entre eux s'envola aussi rapidement qu'un Colibri, de même que le sourire de Céphée et l'esquisse d'assurance dont Lula avait fait preuve. Face à la retraite soudaine de son souverain, repartit boire une gorgée de thé, l'uncanny se sentit vaciller.

« Ce n'est pas toi, Lula. Rends moi ma Lula. »

Sous le tranchant de ses mots qu'elle aurait adoré entendre d'une voix plus douce, la concernée serra ses petits poings de douleur et de regrets. Des regrets d'avoir montré une telle audace, des regrets d'avoir, pour la première fois de toute son existence, déçu le Roi à qui elle consacrait cette dernière.
Alors qu'elle entrouvrait légèrement la bouche pour s'excuser de son acte, son souffle et sa voix se retrouvèrent bloqués dans sa gorge quand elle sentit Céphée l'enlacer par derrière.

Dès cet instant pour Lula, plus rien d'autre n'exista. Ni le bureau autour d'eux, ni même Horizon sous leurs pieds et au dessus de leurs têtes. Il n'y avait plus que son dos contre le torse de son souverain. Les bras de ce derniers encerclant sa taille avec une délicieuse possessivité. Son visage dans le creux de son cou dénudé.

« Tu m'appartiens. »

Le souffle de Lula qui s'était préalablement bloqué dans sa gorge, finir par s'échapper difficilement dans un gémissement imperceptible. Synonyme de soulagement, délivrance. Bonheur. Car si Céphée avait été déçu, il ne lui en voulait pas. Il n'était pas fâché contre elle. Et c'était tout ce qui comptait pour elle. L'idée de le décevoir l'insupportait et lui donner envie de hurler.

Même si elle mourrait d'envie de poser ses mains sur les bras qui la maintenaient, Lula n'en fit rien. Elle ne ferait rien qui risquerait de déplaire à son Roi désormais. Ses paupières se fermèrent pour lui permettre de mieux savourer cette cage de douceur et de domination dans laquelle Céphée l'enfermait. Et dans laquelle elle se laissait enfermer volontiers.

« J'espère que vous me pardonnerez ce moment d'égarement, Altesse, » souffla Lula docilement, sincèrement. « Cela ne se reproduira plus, Altesse, je puis vous l'assurer. »

L'uncanny rouvrit les paupières, ses iris se perdant dans le firmament d'Horizon qu'on pouvait observer par la baie vitrée. Elle aurait préféré plonger son regard dans celui de Céphée, mais ce dernier la tenait toujours fermement et elle ne bougea donc pas d'un pouce. Elle ne ferait rien qui puisse le rendre en colère, rien qui puisse le décevoir à nouveau. Lula se contenta donc de se laisser aller en arrière légèrement, petit poids plume de rêve, tout contre son souverain, pour lui murmurer d'une voix douce, aux accents de soumission. Poupée délicieusement docile.

« Je vous appartiens, Altesse. Vous êtes mon Souverain au même titre que vous êtes le Roi d'Horizon. Je suis née dans le seul dessein d'être votre. Je ne cesserai jamais de vous appartenir, Altesse... »

Dans une autre bouche que celle de Lula, et sans cette sincérité aveugle, ces mots auraient été presque malsains. Mais ce n'était pas le cas. Il y avait trop d'amour dans cette voix, trop d'allégeance honnête. Une loyauté sans faille. Sans oublier une satisfaction innocente d’énoncer ces faits. Cette vérité loyale. Royale.








lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mer 29 Oct - 22:18



♛ THE OTHER SIDE OF HIM

   
▬ J'espère que vous me pardonnerez ce moment d'égarement, Altesse.

Il n'avait pas envie de répondre à la première partie de la phrase, bien qu'un sentiment de fierté intense s'insinuait dans son esprit. Sage. Soumise. Elle l'inspirait tellement qu'il resserra un peu plus son étreinte sur le corps de Lula, comme un python resserrant ses anneaux sur sa victime. Il ne voulait plus la lâcher, l'abandonner non, elle était sienne.

▬ Je vous appartiens, Altesse. Vous êtes mon Souverain au même titre que vous êtes le Roi d'Horizon. Je suis née dans le seul dessein d'être vôtre. Je ne cesserai jamais de vous appartenir, Altesse...

Il frémit. Sa sensation de fierté venait de doubler en puissance. Le pire, sans doute, c'est que chaque mot prononcé était empli d'une forte sincérité, d'une assurance certaine. Il se ressassait sans arrêt les quelques paroles de Lula en boucle. Quelques instants auparavant, il l'avait blessée si sauvagement qu'elle en tremblait presque, ses petits doigts resserrés nerveusement. Mais maintenant, elle semblait apaisée, guérie. Il imaginait son regard empreint de dévotion et un sourire se dessina sur les lèvres du Roi. Il soupira longuement, dégageant un air chaud dans le cou de Lula. Il aimait tellement la torturer et la dorloter, la griffer et la caresser à la fois. Un silence s'installa à nouveau dans la pièce circulaire pendant quelques secondes, uniquement ponctué par les respirations des deux protagonistes. Il soupira à nouveau et prit une longue inspiration teintée du parfum de Lula.

▬ Tu es la seule qui compte Lula. Tu es la seule qui peut m'aider. La seule en qui j'ai réellement confiance. La seule qui me restera à jamais fidèle.

Il avait prononcé son monologue en souriant, toujours contre la jeune femme, comblé par sa présence. Il s'en détacha uniquement pour revenir en face d'elle et s'approcher de son visage. Tout prêt d'elle, sa respiration se mêlait à la sienne, plus rapide qui prouvait qu'une certaine tension régnait dans le bureau. La proximité soudaine du portrait du Roi contre celui de Lula était tout sauf apaisant. Il aimait ça. Jouer. Jouer avec sa prestance. L’impressionner.

N'est-ce pas, tu ne me quitteras jamais Lula. Tu es à moi.

Il avait arrêté de sourire. Son visage était soudainement neutre. Il enroula une mèche de Lula autour de son index et la relâcha pour qu'elle reprenne sa forme initiale. Son visage s'approcha, sans gêne et il déposa ses lèvres contre celles de la jeune femme pour échanger un baiser tendre avec elle, tandis que son esprit s'était déjà envolé dans des fantasmes les plus fous. Il la mordait et l'éraflait, la saisissait dans ses rêves.

Il s'éloigna de ses lèvres lorsqu'il sentit que ses désirs devenaient trop forts pour être contenus dans son esprit, emprisonnés. Le Roi reporta son attention sur des choses moins fascinantes, comme le bureau bordélique. Tournant le dos à Lula, le Roi fit une moue reflétant un contentement certain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Mer 29 Oct - 23:21

the other side of him


   

   

Lula avait toujours pensé que, tout comme elle, tous les Uncanny avaient un but bien précis. Que leur naissance n'était pas hasardeuse et que chacun avait un dessein qui était propre à son existence. Elle avait longtemps cru que sa consécration avait été sa promotion en tant que capitaine de l'A.U.R.O.R.E, et se souvenait encore de ce jour comme s'il ne s'était pas écoulé des siècles mais des heures. Elle se souvenait de chaque détails, de son impatience lorsqu'elle avait reçu la convocation du Roi, de son admiration lorsqu'elle avait pénétré au château, de son angoisse de ne pas être parfaite. Mais ce dont Lula se souvenait le plus, et dont elle rêvait encore aujourd'hui, était sa première rencontre avec le Roi. Le timbre de sa voix qui avait ébranlé son coeur, son regard qui avait vrillé son âme, chacun de ses mots, de ses souffles, étaient gravés dans sa mémoire d'Uncanny. Ce fut ce jour là que Lula comprit. Sa promotion n'était que le pont, qui lui permettrait de faire la traversée vers son véritable objectif : satisfaire pleinement son Roi. De toutes les manières possibles et inimaginables, même si cela dépassait la raison. Être irréprochable pour son Roi, obéir à son Roi, le rendre fier -non pas d'elle mais de lui-même.

Consécration. Elle avait l'impression de quasiment toucher au but. Là, dans ce bureau ouvert comme un aquarium sur la nuit d'Horizon. Son dos contre Céphée, les bras de ce dernier autour d'elle comme une cage dorée. Son visage enfoui dans son cou. Il était si proche, il devait forcément l'entendre, son coeur. Car si Lula ne bougeait pas d'un centimètre, son coeur lui, semblait courir un marathon. Le rythme de sa vie. La mélodie de son bonheur.

Les bras de Céphée se resserrèrent un peu plus autour d'elle, et il soupira longuement. Son souffle chaud mordit délicieusement la peau de Lula qui se hérissa à cette sensation, mais elle resta silencieuse. Seul sa respiration trahissait l'effet que lui faisait la proximité de son Roi.

« Tu es la seule qui compte Lula. Tu es la seule qui peut m'aider. La seule en qui j'ai réellement confiance. La seule qui me restera à jamais fidèle. »


Il la connaissait si bien. Certes, il est normal pour un Roi de connaître ses sujets. Mais cela dépassait le simple seuil de la connaissance. Céphée savait tout d'elle, comme si il avait lui même façonné son esprit et son petit corps d'apparence si fragile, dessiné lui même le peu d'atouts féminins qu'elle possédait, peint délicatement de milles couleurs l'iris de ses yeux particuliers. Il n'y avait donc aucune prétention dans ces mots. Seulement l'énonciation de la vérité. Des faits qui gonflèrent le coeur de Lula de fierté et de joie.

Le Roi fini par se détacher de Lula qui reprit machinalement sa posture droite, devenue un réflexe et une façon naturelle de se tenir au cours des siècles. Elle pensa l'espace d'un instant que la pause imposé par Céphée était finie. Il n'en était rien. Ce dernier avait mit fin à son étreinte pour venir face à elle. Si près d'elle, que chacun pouvait sentir le souffle de l'autre. Cela trouble Lula davantage et sa respiration en fut affectée malgré elle.

« N'est-ce pas, tu ne me quitteras jamais Lula. Tu es à moi. »

Lula s’apprêtait à répondre mais la disparition du sourire de son Roi l'interrompit et elle le regarda jouer un instant avec l'une des mèches de ses cheveux, qui avait fuit la coiffure pendant sa journée de travail. Son regard d'émeraude liquide se fondit dans celui incarnadin de Céphée, et ses pupilles se dilatèrent sous la surprise lorsque ce dernier déposa ses lèvres sur les siennes.

Le Roi l'embrassait. Et d'une façon tendre.
Consécration.
Venu du fond de son coeur, alimenté par les sensations étranges dans son ventre, un soupir timide naquit chez Lula. Il grandit dans sa gorge serrée, s'épanouit dans sa bouche et mourut chaudement contre les lèvres de Céphée... Qui s'éloigna bien trop vite au goût de la jeune femme qui resta immobile un instant, les yeux clos. Elle ne se rappelait même pas avoir baissé les paupières.

Lula rouvrit les yeux, la vue trouble quelques secondes alors que les lumières d'Horizon dansaient devant ses iris. Le Roi était retourné vers le bureau et elle profita de l'absence de son regard pour porter le bout de ses doigts fins à ses lèvres. Son index en suivit délicatement la courbe inférieure alors qu'elle gravait à jamais dans son esprit ce qui venait de se passer. Les moindres détails. La douceur de son Roi, ses lèvres qui avaient une saveur chaude et sucrée comme les gâteaux qu'ils avaient mangés. Ses paroles précédent le baiser.

Elle se remémora ses paroles avec délice, en savourant chaque mot, et les conséquences qu'ils avaient. Puis la jeune femme se retourna finalement pour venir à son tour vers le bureau. Elle voulait regarder son Roi en face quand elle lui adresserait la parole. A son tour, elle reprit une gorgée de thé froid, qui avait le goût des lèvres de Céphée. A moins que ce ne fut-ce les lèvres de Céphée qui avaient eut la saveur du thé. En reposant la tasse, elle se glissa entre le bureau et le Roi, face à ce dernier dans sa posture droite.

Tout en Lula criait l'obéissance et la dévotion. Mais c'était dans ses yeux, fenêtres ouvertes sur son âme, que brillait son attachement sincère et total. Presque pur.

« Je resterais à jamais à vos côtés, Altesse. Je n'ai pas de raison de vivre ailleurs que près de vous. » prononça Lula de sa voix de poupée, si douce que c'en devenait indécent. « Vous êtes mon seul maître, et vous savez parfaitement que je ne prononce pas ses mots pour vous flatter d'une quelconque manière. Mon dévouement vous est total et exclusif, Altesse. Vous pouvez tout exiger de moi. Vous pouvez m'imposer ce qu'il vous plaira, je m'exécuterai avec plaisir pour votre satisfaction. Chaque partie de moi n'existe que pour vous. » Elle s'interrompit un instant et lâcha ses derniers mots avec une certaine émotion, consciente de l'ampleur qu'ils avaient, et qu'ils n'étaient pas dit à la légère. « Je ne suis rien sans vous, Altesse. »


   




lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Céphée
✽ THE PREVAIL FLOWER CROWN ✽


Pseudo : ad_libitum
Messages : 168
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : Watase Sanetoshi • MP
Crédits : 169

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Sam 1 Nov - 23:28



♛ THE OTHER SIDE OF HIM

   
Céphée lui tournait toujours le dos, savourant l'instant glorieux qu'il vivait. Il savait depuis longtemps que Lula lui appartenait, non pas par la force. L'envie. Elle ne mentait pas, ne calomniait pas. Elle avait ce regard perdu, perdu dans une affection certaine, dans une ardeur et une passion. Il le savait. Il ressentait la même chose. Du moins c'est ce que son cœur calciné lui murmurait délicatement, doucereusement, pollué par des idées froides, aigres. Ses deux faces de sa personnalité semblaient mener une valse rapide, endiablée. Lula. Lula. Il répétait et répétait ce mot. Son esprit s'embrumait. Lula. Lula. Elle le perturbait. Lula.
Il entendit le tintement habituel de la tasse en porcelaine sur le plateau métallique. Lula. Elle s'approchait de lui et il savait qu'elle crierait son nom.

▬ Je resterais à jamais à vos côtés, Altesse. Je n'ai pas de raison de vivre ailleurs que près de vous.

Plantée devant lui, elle lui avait dit ces quelques mots sans broncher, l'air déterminé. Lula. Elle crierait encore son nom, jusqu'à s'étouffer. Se disloquer. Elle crierait en silence. Elle pleurerait son nom.

▬ Vous êtes mon seul maître, et vous savez parfaitement que je ne prononce pas ses mots pour vous flatter d'une quelconque manière. Mon dévouement vous est total et exclusif, Altesse. Vous pouvez tout exiger de moi. Vous pouvez m'imposer ce qu'il vous plaira, je m'exécuterai avec plaisir pour votre satisfaction. Chaque partie de moi n'existe que pour vous.

Chaque parole prononcée avait le poids du château tout entier. Lula. Elle était bien dressée. Il l'avait bien éduquée cette petite. Son visage accueillit un sourire en coin des plus vicieux. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle disait. Lula. Elle allait encore et encore se plier. A genoux.

Il attrapa son visage et contempla son œuvre. Elle semblait si petite et fragile. Si parfaite. Si délicate. Si froide. Si brûlante. Il voulait la maltraiter cette petite chose. Il se redressa contre elle. Il lui hurlait à la figure.

Dis le. Dis le. Dis le.  

▬ Je ne suis rien sans vous, Altesse.

Son visage se transforma pour laisser place à une jouissance extrême. Il le colla contre le sien, la bouche entrouverte. Elle n'était rien sans lui. Sans lui. Lula. Elle tremblait presque. Il enfonça ses doigts dans sa chevelure, la décoiffant. Lula. Il la désirait si fort. Elle brûlait sous ses doigts. Son corps s'émiettait. Son visage se fissurait. Se fracturait.

Moi non plus sans toi je ne suis rien Lula.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
avatar
Lula
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Rory
Messages : 164
Sur WUH depuis le : 31/07/2013
Avatar : ◥ Heroine • Amnesia ◤
Crédits : 121

MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   Dim 2 Nov - 0:59

the other side of him


   

   

Lula n'avait pas peur du poids de ses paroles. Elle était incapable d'en craindre la portée et les conséquences parce qu'elle y croyait trop. Il y avait trop de vérité dans chacun des mots qu'elle venait de prononcer pour qu'elle en soit effrayée. Pourtant, d'un point de vue autre que le sien, cela devait sembler bien dangereux. Dangereux d'appartenir de cette façon à quelqu'un. Mais ce quelqu'un n'était pas n'importe qui. Il s'agissait de Céphée. Et cela changeait tout. Sans concession, elle aurait tout donné pour lui. Tout dit, tout fait. Elle l'avait déjà fait, et elle le referait à l'avenir. Il n'y avait pas de doutes possibles. Elle lui appartenait. Elle lui obéissait. Petite poupée de porcelaine aux allures de marionnette. Mais cela lui plaisait. Elle se sentait vivante, Lula, en prononçant ses mots. Elle se sentait pleine, Lula, sous son regard tantôt glacial, tantôt brulant. Il la battait comme du fer. Qu'est-ce que c'était bon.


Son discours aux allures de déclaration avait visiblement l'air de beaucoup plaire au Roi. Il avait cet étrange sourire en coin, et un mélange d'ombre et de lumière dans le regard. A quoi pensait-il ? Lula se le demanda brièvement, et son esquisse de pensée s'interrompit aussi brutalement qu'elle avait commencé : a nouveau, les mains de Céphée.
Cette fois, il avait encadré son visage et ne la quittait pas des yeux. Lula se sentit fondre sous ce regard. Lula se sentit brûler sous ces doigts. Céphée se redressa de toute sa hauteur, toute sa puissance, toute sa majesté. Plus que jamais, le capitaine de l'A.U.R.O.R.E se sentit minuscule. Plus que jamais elle se sentit forte. Elle pourrait tout accomplir d'un simple regard de la part de cet homme. Elle pourrait égorger de sang-froid les personnes les plus importantes pour elle, en échange d'une simple caresse de son Roi. C'était si malsain de regarder cela. C'était si pur de le ressentir. Il n'y avait pas de mensonge. Pas de faux-semblants. Elle embraserait le monde entier.

« Je ne suis rien sans vous, Altesse. »

Tout ce qu'elle venait de lui dire, Céphée le savait déjà. Il le savait aussi sûrement que le soleil se lèverait demain sur Horizon. Mais comme toute personne qui sait quelque chose, il avait envie de l'entendre. Il avait besoin qu'elle le dise. Ces mots semblèrent faire exploser le monde.

De nouveau, le souffle de Lula se coinça dans sa gorge. Céphée ne pouvait pas être plus près d'elle qu'en cet instant, le visage contre le sien, ses mains crispées dans ses cheveux. Elle fondait. Craquelait. Explosait. S'envolait.

« Moi non plus sans toi je ne suis rien, Lula. »

On dépassait largement le stade de la simple consécration. Lula aurait put en mourir sur place. Son souffle était toujours bloqué au fond d'elle. Cela sembla durer l'éternité. Les paroles de Céphée résonnaient, elles s'insinuaient, balayaient tout sur leur passage.  Ses lèvres entrouvertes l’appelaient. Lula esquissa une tentative pour reprendre sa respiration, qui échoua lamentablement dans un gémissement fantôme. Parce que ce n'était pas d'oxygène dont elle avait besoin.

Poussant sur la pointe de ses pieds, Lula fondit sur les lèvres du Roi. Explosion. Son esprit se disloqua et il ne restait plus rien. Rien d'autre que ses lèvres contre celles de Céphée dans un baiser essentiel. C'était doux. C'était mordant. C'était grisant. C'était excitant. Pour la première fois de son existence, Lula voyait l'avenir. Il n'y avait aucune issue, aucune échappatoire. En embrassant le Roi, Lula avait refermée elle-même, et à double-tour, la porte de sa cage doré.

Ses doigts fins virent effleurer, pour la première fois, le visage de Céphée. Exaltant. Son petit corps, incendiaire, se colla contre le sien. Enivrant. Leurs odeurs se mélangèrent au même titre que leurs souffles. Lula soupira dans leur baiser, presque silencieusement.

« Altesse. »

Et encore une fois.

« Altesse... »

Sa voix monta d'un ton. Désir désespérant.

« Altesse... »

C'était presque une supplique.

Elle ne se rendit même pas compte que ses doigts avaient trouvés le chemin de la chemise du Roi et s'étaient insinués en dessous. Provocant.

« Altesse. »

Elle le savait autant que lui. Elle crierait son nom.


   




lula
On a tous une Lula dans nos coeur, on a tous une lame de rasoir qui viens pour nous tailler le coeur. Et ma sale gueule dans le miroir. Tu sais Lula quand t'es pas là, tu sais moi j'f'rais n'importe quoi.
Mais dis-moi toi est-ce que tu sais, est-ce qu'on va tous au paradis ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The other side of him - CEPHULA [END]   

Revenir en haut Aller en bas
 

The other side of him - CEPHULA [END]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Weiß Side B - Shôko Oomine & Koyasu Takehito
» The Blind Side ( Sandra Bullock )
» Rolex Submariner ref 5512 Up side down
» [fantastique]Dark-Side (1er jet)
» Side Story 3 : le grand amour d'Athéna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: LE CHÂTEAU :: premier étage :: bureau du capitaine-