AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 aspasie • beauty queen on a silver screen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Morgan Sanders
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Léo
Messages : 109
Sur WUH depuis le : 26/12/2013
Avatar : Dave Strider ▬ Homestuck
Crédits : 58

MessageSujet: aspasie • beauty queen on a silver screen   Ven 3 Jan - 17:13

23:57 ▬ Les toilettes du Rêve ne différaient pas tellement de celles que tu avais pu croiser sur Terre. Des mecs torchés venus pour se passer de l'eau sur le visage, d'autres qui vomissaient l'intégralité de leur estomac dans les coins encore épargnés, des filles venues chercher leur came au prix d'un coup de rein ou d'un ticket pour un aller-retour dans leur gorge et de rares types comme toi venus simplement honorer l'invention des urinoirs. La plupart étaient affublés de ces attributs incongrus qui t'empêchaient d'oublier que tu n'étais plus à Houston. Une sensation permanente de retour dans les années cinquante avait aussi son rôle à jouer dans l'histoire, si l'on te posait la question : plus de platines ou de tables de mixage, la télévision était une œuvre divine réservée aux plus fortunés et internet n'avait visiblement pas encore été inventé. On finissait par s'y habituer. Les cornes aussi. S'il te restait encore les traces traumatiques d'anciens réflexes comme te demander si ta mère était encore chez les flics ou craindre la prochaine farce de ton frère, tu t'étais relativement bien accoutumé à Horizon depuis ton arrivée qui datait de déjà plus d'un mois. Il te semblait s'être écoulée une éternité depuis la dernière fois où tu avais entendu le son de leur voix. Tu ne savais pas vraiment si elles te manquaient, et à vrai dire tu évitais de te poser la question - admettre que tu tenais à eux n'était pas encore au programme et figurait loin dans la liste d'attente de ces choses que tu devrais finir par envisager avant qu'elles ne t'explosent d'elles-mêmes à la figure.

Ta vie ne s'était jamais autant rapprochée de celle d'un gamin normal de ton âge, pourtant. Sortir, voir d'autres jeunes, boire des canons, parler de jolies filles, aligner les petits boulots pour avoir de quoi vivre. Ta plus grande préoccupation n'étais plus de devoir tenir les cheveux de ta mère pour qu'elle procède à sa vidange quotidienne mais de trouver un endroit où dormir - question qui resterait encore à l'ordre du jour tant que ton job ne te permettrait pas de payer un appartement. La plupart du temps tu trouvais une excuse toute faite pour squatter chez Down, mais il n'était pas présent ce soir-là et tu ne savais pas encore où tu passerais la nuit. L'incertitude était de toute façon ton quotidien depuis des années, tu avais fini par t'y faire.

Tu aimais bien passer au Rêve Party après le boulot. Tu ne dansais pas vraiment, à vrai dire tu préférais regarder les autres le faire. Parfois une fille venait vers toi perchée sur ses talons hauts et te faisait la conversation. Après plus de cinq verres, tu étais souvent plus enclins à les emmener loin de la foule pour quelques coups de reins qui te laissaient comme un goût de faux sur la langue le lendemain. Les jambes des filles n'étaient pas vraiment ton vice, et tu avais arrêté depuis longtemps de te poser des questions sur l'irrégularité de ta libido parce que les réponses te faisaient peur. Tu venais pour la musique et l'ambiance, pas pour te faire sucer - sinon tu passerais ton temps libre aux mille et unes nuits.

00:02 ▬ Ce soir-là, tu étais venu seul. Mais tu ne le resterais pas. Une silhouette familière avait rejoint le bar ; assez familière pour t'intriguer, assez plaisante pour t'arracher un sourire quand tu l'avais reconnue en t'approchant.

▬ Aspasie. Je te paye un verre ?


Dernière édition par Morgan Sanders le Dim 5 Jan - 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   Ven 3 Jan - 19:35


“ beauty queen on a silver screen ”
morgan • aspasie


Ce soir là, elle était seule. Seule pour boire et danser, seule à se sentir aussi libre. Elle envoyait chier les gars trop entreprenants en montrant ses dents, le regard meurtrier. Elle avait chaud, très chaud bien que sa robe soit courte, ses épaules et son dos nus, elle étouffait littéralement. Cette chaleur, elle s'en moquait. Elle ne pensait qu'à se défouler et se déhancher sur la piste, à ébouriffer ses cheveux ambrés et à chanter sur des chansons qu'elle connaissait si bien. La musique était si forte, qu'elle entendait à peine ce qu'il se passait autour d'elle. Elle était baignée par une lumière rougeâtre qui la rendait sensuelle et provocatrice, lumière tamisée qui rappelait bien les appliques dans les bordels.

Aspasie n'avait plus la notion du temps. Quelle heure était-il ? Depuis combien de temps dansait-elle ? Combien de verres avait-elle bu ? Ces quelques questions lui traversèrent l'esprit, comme moralisatrices, lui rappelant qu'elle devrait plutôt rentrer se reposer. Mais l’alcool, bien présent dans son corps annihila toute pensée rationnelle en un éclair.  Elle attrapa un inconnu et dansa avec lui, ses bras autour de son cou, les mains de l’homme sur ses hanches voluptueuses, il la fit tourner dans tous les sens. Son sourire enfantin disparu quand il l’embrassa dans la nuque. Elle le chassa sans retenue, à coup d’insultes, les yeux remplis d’une haine profonde à son égard. Elle ne s’attarda pas longtemps sur lui, préférant retourner au comptoir.

Il fut difficile pour elle de retrouver le sourire, mais l’alcool –une de fois de plus- aidait largement à la détendre, du moins, l’empêchait de mordre le premier venu qui l’approchait sans sa permission. Elle ne jeta même pas un regard au serveur quand elle prit place sur un des fauteuils. Les hommes étaient tous des chiens, elle s’en rendait compte, au fil de ses aventures et ses expériences avec la gente masculine. « Des chiens » répétait-elle en sirotant son cocktail. Une voix familière brisa ses pensées, comme si elle se noyait dans le lac sans fond, se trouvant déjà bien loin de la lumière et que quelqu'un la ramenait brusquement à la surface.

Aspasie. Je te paye un verre ?

Elle pivota lentement sur son fauteuil et accorda un regard des plus sérieux à celui qui avait prononcé ces quelques mots. Elle mit un temps avant de le reconnaître, mais ses lunettes noires et sa dégaine habituelle lui rappelait ce petit blond de Sanders. Elle le toisa de haut en bas avant de porter son attention à son visage. « Sale gueule d'ange va » Murmura son cerveau. Il était sans doute le seul « chien » d'homme qui possédait un si charmant visage. Pendant un instant, elle se mit à jalouser Morgan, toujours assis au bar. Pour oublier ce qu'elle venait de faire, elle avala le reste de son verre d'un trait puis elle afficha un petit sourire.

Volontiers, tu m'accompagnes j'espère.  


“Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur. ” Marilyn Monroe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
avatar
Morgan Sanders
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Léo
Messages : 109
Sur WUH depuis le : 26/12/2013
Avatar : Dave Strider ▬ Homestuck
Crédits : 58

MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   Lun 6 Jan - 0:42

Aspasie était de ces bouts de femmes dont les hanches auraient fait chavirer n'importe quel homme. Il fallait dire que c'était difficile de ne pas la désirer, quand on la voyait tous les soirs s'effeuiller lentement sur la scène, belle, jeune et inaccessible comme on les aimait. Les hommes venaient au Burlesque et se persuadaient qu'Aspasie chantait pour eux, avant de se finir le soir à l'intérieur de leur épouse en entendant encore le son de sa voix et en imaginant ses petits seins fermes sous leurs mains avides. Ça faisait partie des choses que Morgan n'aimait pas dans son job. Le regard de certains convives donnait souvent à l'endroit des allures de bordel, et Aspasie n'avait rien d'une prostituée. Aspasie c'était une tempête - un ouragan magnifique qui vous ébranlait de sa fureur et disparaissait dans un souffle. C'était une langue acide, des mots piquants, une répartie aiguisée. Aspasie c'était une tête aussi bien faite que ses formes, sinon plus, et si Morgan appréciait autant leurs entrevues c'était précisément pour ce répondant, et non pour la courbure de ses hanches - quoiqu'elle n'était pas pour lui déplaire.

Il l'observa terminer son verre d'une gorgée et héla le barman.

▬ Deux tequilas pour la demoiselle et moi.

Parfois elle lui faisait penser à sa mère. Ce n'étaient pas les même cocktails ni la même fréquence ou la même quantité, mais la même façon de les descendre comme si le reste du monde n'existait pas. Le barman posa deux shooters translucides devant eux.

▬ Je vais finir par croire que tu passes ta vie entre la scène et la piste de danse. Qu'est-ce que ça fait d'être la cible de tous les regards masculins d'une même pièce ?

Il suffisait de jeter un œil aux alentours pour voir que certains vautours ne l'avaient pas quitté des yeux, espérant peut-être que par miracle elle les rejoigne pour une danse endiablée. Constatation peu étonnante dans ce genre d'endroit où le but principal des clients était d'attraper dans leur filet une créature un peu trop ivre pour savoir dire non. Morgan ne se faisait ceci étant pas vraiment de souci pour l'intéressée - elle savait adopter en toutes circonstances ce regard assassin qui aurait tenu n'importe qui éloigné. Il avait pu lui-même en faire les frais à plusieurs reprises.

Morgan n'avait pourtant rien du don juan au sourire de tombeur - il n'était ni adepte des numéros de charmes, ni amateur de ces phrases d'accroche toutes faites qu'on pouvait entendre dans les mauvais films. C'était un joueur. Un éternel gamin qui cherchait les limites à coups de remarques doucement ironiques, parfois déplacées, avec cette habituelle nonchalance du type qui se foutait bien de ce qu'on pouvait penser de lui. Un rôle qu'il tenait depuis toujours et ne faisait que s'accentuer avec le temps. C'était confortable. Le tout était de ne pas attacher d'importance aux choses, parce que lorsqu'on commençait à en accorder un peu trop et qu'elles tournaient mal, son rôle se fissurait tout doucement. Et Morgan n'avait alors plus rien à voir avec ce type sûr de lui pour lequel il aimait bien se faire passer.

Ses lèvres esquissèrent un sourire et il leva son verre.

▬ J'ai jamais vraiment l'occasion de voir tes spectacles au boulot, alors je propose qu'on se fasse cette tequila presto et que tu me montres tout ce que je rate.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   Lun 3 Fév - 14:30


“ beauty queen on a silver screen ”
morgan • aspasie


Morgan ne se fit pas prier et les deux téquilas commandées les attendaient déjà sur le comptoir. Il était trop gentil, trop mignon, trop « humain » à ses yeux. Elle le remercia en levant son verre et en trinquant avec lui, d'habitude elle n'acceptait pas que l'on lui propose à boire, bien trop méfiante. Pendant un temps -incertain-, un silence demeura entre les deux protagonistes, occupés à s'observer comme deux inconnus. Quelque part, elle avait beau le traiter de crétin dans ses plus profondes pensées, elle mourrait d'envie de lui sauter dessus. Mais on ne parle pas d'une simple envie, avec Aspasie non. Une envie sauvage, qui la ronge au plus profond de son être. L'envie dévorante de planter ses griffes vermeils dans son dos, l'envie de partager plus qu'un verre, l'envie d'être possédée par lui, le temps d'une nuit.

Un frisson parcourra tout son corps et le silence se brisa quand il prit la parole, elle n'entendit que l'écho de ses mots, au loin. Lorsque ses idées furent en place, elle émit un petit rire mutin. Sans doute la première fois qu'elle riait devant lui.

C'est le cas, je pense. C'est comme ça que je me sens le mieux même si j'aurai du rentrer il y a de ça plusieurs heures. Elle s'arrêta un moment avant de poursuivre. Les hommes, Morgan, les hommes. Ils se montrent si forts mais sont les plus faibles. Le tout est de ne pas trop leurs accorder d'importance. Les femmes ont un pouvoir incroyable, mais tu le sais bien plus que moi hein ?

Sa tirade terminée sans bavure de sa part, elle observa un long moment son verre presque vide avant de reporter son attention sur le blond. Trop d'importance, hein ? « Foutue soirée ». Elle fit tourner le verre entre ses doigts fins et porta à nouveau son attention vers lui. C'était un gringalet. Un gringalet qu'elle allait briser comme une allumette, si elle continuait à le regarder ainsi, c'était bien trop suspect.

J'ai jamais vraiment l'occasion de voir tes spectacles au boulot, alors je propose qu'on se fasse cette tequila presto et que tu me montres tout ce que je rate.

Il était drôle, le gringalet.

Je ne fais pas d'heures sup' et si tu continues, je vais devoir me fâcher, à moins que tu aimes la fessée ?

Aspasie ne se laissait pas gagner comme ça, c'était bien connu, bien que sa tirade n'était absolument pas menaçante. Et il faudrait un jour qu'elle arrête de se mentir à elle même.



“Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur. ” Marilyn Monroe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
avatar
Morgan Sanders
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Léo
Messages : 109
Sur WUH depuis le : 26/12/2013
Avatar : Dave Strider ▬ Homestuck
Crédits : 58

MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   Lun 3 Fév - 22:03

Dans la (trop) longue liste des questions que Morgan s'était défendu de se poser avant d'être assez vieux pour devoir remplacer ses verres fumés par des lunettes de vue, il y avait entre autres celle de son attirance pour Aspasie. La jeune femme avait su capter son attention dès leur première entrevue, dans ses loges, alors qu'il lui apportait un martini dans son costume tout neuf de serveur avant son spectacle. Belle, froide, hautaine, habillée d'un rien sans jamais se départir de sa dignité. Une impression de force qui émanait tout simplement d'elle, alors qu'on pouvait deviner à la finesse de ses poignets qu'il ne fallait pas grand-chose pour la maîtriser physiquement. Mais personne ne s'y risquait, parce que son regard assassin et ses paroles venimeuses étaient de puissantes armes de dissuasion. Elle était objet de convoitises et de peur ; et pour Morgan, d'intérêt. Parce qu'elle était fragile. Parce que ses cuisses n'auraient pas résisté une seconde à l'assaut d'un homme un peu averti. Parce qu'elle savait cacher cette fragilité sous ses airs d'assurance et ses regards noirs, parce qu'elle semblait n'avoir peur de rien, et parce qu'elle maîtrisait à la perfection ce pouvoir qu'elle avait sur les hommes et qui aurait pu causer sa perte. Parce qu'elle ne permettait pas une seconde de penser qu'elle pouvait être vulnérable. Morgan n'avait aucune idée des failles que pouvait avoir Aspasie ; il savait simplement qu'elles existaient, sans chercher à les connaître, et respectait sans le dire son habilité à les dissimuler. Jusque-là tout était normal – ce qu'il ne s'expliquait pas, c'était cette attraction irrépressible qui le faisait toujours revenir vers elle. Cette fascination parfois dévorante qu'il nourrissait sans vraiment s'en rendre compte, comme s'il avait besoin pour son équilibre de se confronter à elle. Parce que sans le savoir il se retrouvait un peu en elle, dans une version plus cassante et moins factice ; et qu'à défaut de se confronter à ses propres vérités, il avait besoin de se heurter à celles d'un alter ego.

Bien sûr, il n'était pas insensible à ses charmes. Bien sûr, il s'était déjà imaginé lui aussi entre ses reins ; il n'était pas différent des autres. C'était irrégulier, inattendu, soudain, et ça partait comme ça venait. Il y avait des jours où ses formes n'avaient absolument aucun impact sur lui et d'autres où il ne pensait à rien d'autre qu'à la prendre dans les coulisses entre deux scènes quand il venait à la croiser. Mais tout en continuant à maintenir cette tension entre eux deux en répondant à ses attaques et en la provoquant à la première occasion, il gardait inexplicablement ses distances. La vérité, c'était que tout en ayant terriblement envie d'elle, Morgan ne concevait pas l'idée de coucher avec Aspasie. Pire que ça : ça lui faisait peur. Faire l'amour avec quelqu'un d'autre qu'une inconnue avait ce quelque chose d'un peu trop sérieux qu'il évitait maladivement. Sobre, du moins.

Vidant son verre d'un trait, il sourit à l'habituelle assurance de sa voisine.

▬ Je crois qu'il n'y a effectivement aucun homme dans la pièce qui fasse le poids contre toi ; il faudrait être aveugle ou complètement dingue pour affirmer le contraire.

Et approchant ses lèvres du cou d'Aspasie, il souffla plus bas avec une ironie mal cachée :

▬ C'est malheureusement le triste destin de l'homme que d'être l'esclave de vos hanches, à vous les femmes.

Il reprit sa place, son habituel sourire insolent sur le visage. Le désir n'était pas un mal uniquement masculin, il le savait, et tous deux étaient plus ou moins assujettis à cette animalité en eux qui leur hurlait de se jeter l'un sur l'autre. Bien caché derrière ses lunettes, il dévorait des yeux ce corps enivré et enivrant dont elle n'avait que trop bien conscience.

▬ Te fâcher ? Je n'attends que ça. Après tout, je te vois souvent grogner, mais jamais mordre.

Deux gamins. Deux gamins qui faisaient semblant d'être grands pour pouvoir jouer à ces jeux d'adultes dont on parlait si souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aspasie
◥ A S T R A Y ◤


Pseudo : Ad_libitum
Messages : 204
Sur WUH depuis le : 14/12/2013
Avatar : Rose Lalonde • Homestuck
Fiche : ¬_¬
Crédits : 138

MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   Mer 19 Fév - 19:48


“ beauty queen on a silver screen ”
morgan • aspasie


Ils jouaient si bien ces deux là à s'observer en silence pendant quelques instants puis à se bondir dessus la seconde d'après. Des chasseurs à l'affut de leurs proies. Pire, deux requins affamés tournoyant dans les profondeurs de...de l'alcool oui. Ils montraient les dents, se frôlaient sans jamais se toucher. C'était cette marche, cette parade qui cachait leurs vrais visages. Le contact se fit. Aspasie avait l'impression que plus rien de comptait. Une brise, un souffle qui la torturait mentalement. En effet, Morgan était plongé dans son cou sans pour autant la toucher réellement. Son cerveau était tiraillé dans tous les sens, malaxé et écrasé comme une vulgaire pâte. Elle ne reprit ses esprits que lorsque le souffle tiède disparu. Elle n'avait entendu que ce quelle voulait et au fond elle le savait. Si seulement elle lâchait prise, mais il était bien plus simple de porter à ses lèvres un énième verre, il l'aiderait grandement.

Elle l'observa, assis de nouveau sur son tabouret, son stupide sourire encastré dans son visage d'ange. Elle prit sur elle pour ne pas se lever et le claquer violemment contre le bar.

Une autre gorgée.

Te fâcher ? Je n'attends que ça. Après tout, je te vois souvent grogner, mais jamais mordre.

Elle avala tant bien que mal une gorgée supplémentaire. Il se moquait d'elle, tout simplement. Il ne fallait pas qu'elle rentre dans son jeu. Elle sauta de son siège et abandonna son verre sur le comptoir.

Oh oui, vraiment ? Elle s'avança vers lui et plongea dans son cou, imitant le geste du blond quelques minutes auparavant. C'est mal me connaître.

Elle remonta sur son visage et ses yeux s'attardèrent sur ses lunettes, qu'elle souleva légèrement d'un doigt. Elle l'observa pendant un moment avant de rajouter;

Tu n'aimerai pas me voir énervée, je t'assures.

Un sourire aguicheur plus tard, Aspasie se sépara de lui -sans doute à contre cœur- et attrapa son verre. Une nouvelle fois, elle le descendit comme si tout allait s'écrouler autour d'elle.


“Je suis égoïste, impatiente et peu sûre de moi. Je fais des erreurs, je suis hors de contrôle et parfois difficile à gérer. Mais si vous ne pouvez pas me supporter pour le pire, nul doute que ne vous me méritez pas pour le meilleur. ” Marilyn Monroe 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayuphigh.forumactif.org
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: aspasie • beauty queen on a silver screen   

Revenir en haut Aller en bas
 

aspasie • beauty queen on a silver screen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BEAUTY QUEEN ~
» [SOFT] Proximity Sensor for Screen Off 0.2 - Mise en veille via le capteur de proximité [Gratuit]
» [WIDGET] SCREEN ON : Garder votre écran allumer en un simple clic [Gratuit]
» [INFO] Change Screen
» [TUTO] Changer le splach screen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: QUARTIER NORD :: boulevard du mirage :: le rêve party-