AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyDim 29 Déc - 21:43


AMITIÉ
Un mot peut-être oublié par pas mal de monde, mais qui existe bel et bien. Il est écrit dans tous les dictionnaires depuis la nuit des temps, et peu de monde vont aller chercher la définition parce qu'ils pensent savoir ce que ce mot signifie. Mais parfois il ne suffit pas de baisser les yeux et de lire quelques lignes pour tout comprendre. Il faut la vivre, cette amitié.
Tu l'a sent ? Cette défaite ? Tu es partie bien trop vite de se barre, tu as pété les plombs, et tu ne lui as rien dit. Tu as fuis comme un pauvre lâche. Alors que c'était toi qui avait commencé. Down était au bord du gouffre. Il avait essayé plusieurs fois de se le répéter dans sa tête : ça sert à rien.
Quelques semaines auparavant, lui et Onyx avait mal fini leur soirée. En même temps, il était venu, comme ça, le voir, alors que Down s'éclatait avec des types. Des types dont il ne se souvient même plus qui c'était. Bon il était un peu défoncé, mais ce n'était pas une raison pour l'arrêter en pleine euphorie et lui dire de rentrer. C'était même débile de sa part. Sur le coup, c'était pas le bon moment pour lui dire de rentrer. Onyx n'était plus trop là pour lui. Et peut-être était-ce l'alcool et toutes ces drogues mélangées qui lui faisait dire ça, mais Down l'a dit tout de même. Une vrai dispute de couple on aurait dit. Comme quoi, Onyx n'est jamais là. Que ce n'est plus comme avant où ils pouvait se voir presque tout les jours. Que tout avait changé. Peut être bien qu'il aura surprit tout le monde ce soir là. Car Down n'est pas du genre à s'attacher à quelqu'un comme ça. Il vit au jour le jour, et fait sans arrêt des rencontres. On le sait que lui et Onyx sont assez proches. Ils se connaissent depuis toujours, et c'est lui qui l'a aidé à devenir ce qu'il est aujourd'hui. Mais avoir dit ce soir là que si il n'avait pas était là, il se sentirait mieux ... Peut être n'était-ce pas la meilleure chose à dire. Tous deux se sont criés dessus pendant un bon moment, une heure environ, en arrivant presque aux mains, avant que Down abandonne, sur un coup de tête, et disparaisse dans la nuit.
Et depuis cette nuit, plus de nouvelles. Down tente de faire avec, mais ça le torture. Même durant ses rendez vous avec ses clients il ne sait plus ce qu'il fait. Il semble perdu. Il sait qu'il a fait une connerie, et il n'est pas du genre à faire le fière et ne rien dire. Ne pas s'excuser ce n'est pas lui. Il n'a jamais peur. Alors pourquoi avec Onyx c'est différent ? C'est toujours différent. Il arrive à ne pas être le même avec ce type. Alors à quoi ça sert de ne rien se dire ? Partant sur ce principe, il écrivit un petit mot pour son ami et le donna à un oiseau pour qu'il le lui donne. Le pire dans tout ça, c'est que son ami est aussi son voisin de quartier. Mais il préfère le voir ailleurs, dans un endroit complétement inattendu.
...
La volière est un endroit calme et souvent désert. Seuls les quelques travailleurs et les colibris messagers vont ici. Il faut monter les nombreuses marches de la tour d'argent pour pouvoir s'y rendre. C'est long et périlleux, mais une fois tout en haut, on peut voir Horizon sous toutes ses formes. Un long panorama magnifique qui fait rêver. Down n'est pas allé au travail pour pouvoir s'y rendre assez tôt avant la nuit, et attendre ainsi que son ami le rejoigne. Enfin "ami". Peut être qu'ils vont se voir et encore s'engueuler, faisant fuir les oiseaux autour d'eux. Down s'installa tranquillement contre une petite fenêtre pouvant accueillir deux personnes dessus, si ils se serrent bien. C'est de là que l'on a le meilleur panorama de la ville. Le quartier nord. De l'autre côté, c'est le quartier sud. Peut être qu'Onyx est chez lui ? Ou peut être pas, aujourd'hui il travail. Et il est même peut être prit ce soir là ? Mais de toute façon c'est trop tard, et Down n'est pas le genre d'homme à se poser des questions. Pour l'instant il attend, et c'est tout. Il verra bien ce que cette rencontre va donner.


Dernière édition par Down le Dim 29 Déc - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyDim 29 Déc - 23:01

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Il dormait plus ou moins profondément quand un oiseau atterri sur sa fenêtre en gazouillant. La nuit dernière avait été longue et plutôt décevante et Onyx s'était couché tard en ruminant, perdu dans ses noires pensées. Il soupira en se redressant de son lit, passant ses mains sur son visage aux airs sombres et se leva pour retirer le message à la patte de l'oiseau qui s'envola aussitôt. Encore un peu dans les vapes, le petit bout de papier réussi néanmoins à le réveiller parfaitement. Down l'invitait à le rejoindre à la volière. Sans plus. Onyx retourna s'asseoir sur le lit, s'y laissant tomber mollement, sans grand entrain.
Il ferma les yeux et ses souvenirs le ramenèrent à ce soir-là, à ce bar miteux où Down était déjà un peu trop saoul, voire défoncer avec d'autres substances illicites dont le musicien ne voulait pas connaître leur existence. Comme un ami voulant éviter l'inévitable, il s'était avancé vers Down, qui semblait plutôt bien s'amuser avec ses connaissances. Et il lui avait dit de rentrer, qu'il était déjà bien tard. Mais il était plutôt difficile de raisonner quelqu'un qui ne veut pas écouter, et qui n'avait pas tous ses sens. Et tous les sentiments que les deux âmes sœurs reniaient depuis quelques temps déjà éclatèrent. De son côté, Down se mit à dire que leur amitié n'était plus comme avant, que le musicien n'était jamais là. Et Onyx lui répondit simplement qu'il n'était pas le seul en faute. Les mots et les insultes volèrent, jusqu'à ce que Down lui disent que s'il n'avait pas été là, qu'il sentirait mieux. Onyx était resté sans voix, profondément blessé. Le tout dura bien une heure, peut-être plus, jusqu'à ce que le plus saoul des deux se leva et parti sans un mot.

« Je me sentirais beaucoup mieux si tu n'étais pas là. » Onyx l'avait pris au pied de la lettre et avait fait en sorte de ne plus le croiser pour un moment. Peut-être Down s'en sentirait justement mieux. Le musicien continuait de travailler le soir au Burlesque, tous les soirs, sans arrêt, pour oublier. Oublier, c'était sûrement l'un des buts du petit cauchemar naïf. Oublier la douleur, oublier les souvenirs et vivre le moment présent. Pourtant, loin de Down, il se sentait vide. Beaucoup plus vide qu'à l'habitude. Avant, il pouvait débarquer chez Down et tous deux sortaient faire n'importe quoi, passer le temps. Maintenant, ils avaient leur occupation respective. Mais aujourd'hui, Onyx décida de faire passer l'amitié avant les obligations. Il s'était habillé et s'était dirigé vers le château d'un pas rapide, étrangement sérieux. Que Onyx soit sérieux ou loufoque, on ne pouvait s'empêcher de lui jeter des regards bizarres, certains s'inquiétèrent peut-être de le voir dans un tel état. Les autres l'oublièrent bien rapidement.

La volière demandait une longue ascension et Onyx du prendre plusieurs pauses pendant celle-ci. Il fini par arriver au sommet, à demi-mort, dans son accoutrement habituel mais froissé et ses mèches rebelles qu'il n'avait pas pris le temps de coiffer (ou plutôt tenter de les coiffer). Down l'attendait déjà et le voir lui fit un peu mal. Il l'évitait depuis quelques semaines déjà. Ce dernier était assis à l'une des fenêtres et regardait dehors, l'air perdu dans ses pensées.

Down, souffla-t-il simplement, le souffle encore un peu court.

Il resta près de la porte, n'osant pas vraiment faire un pas dans la pièce.

Tu voulais me voir?

Non, Onyx ne souriait pas. Il n'avait pas cet air idiot sur le visage qui faisait rire bien des gens. Il était beaucoup trop sérieux. Mais l'amitié et la confiance n'étaient pas des sujets insignifiants pour le petit cauchemar. Ils étaient même les plus importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyDim 29 Déc - 23:52


Horizon. Le château du roi Céphée. Le quartier Nord et ses quartiers bons et mauvais, son académie, l'Opéra, les cafés, les bars, le ... Burlesque. Cet endroit faisait chaud au cœur, et il est toujours apprécié pour calmer les mœurs avec de bons cocktails et de beaux spectacles. Down avait parfois l'habitude de s'y rendre pour voir son ami jouer sur scène. Il le trouvait parfait, non pas exactement dans sa façon de jouer, mais dans sa façon à transporter la salle à chaque fois. Peut-être n'est-il pas parfait, comme en disent parfois certains, mais pour Down c'est suffisant. Il apprécie son ami, il n'y a aucun doute là-dessus. Peut-être est-ce leurs racines semblables qui jouent peut-être là-dessus, mais ils ont l'air d'être fait pour s'entendre. Enfin pour s'entendre c'est un bien grand mot. Ils ne comptent plus le nombre de disputes et de vol d'objet dangereux qu'ils se sont fait dans leur vie. Tout du moins, ils ne "comptaient" plus. Ce soir là avait été différent des autres soirs. Il n'y avait pas une once d'ironie, de jeu dans ce qu'ils se balançaient. C'était vraiment dit pour faire mal. Parfois, Down s'étonne d'agir comme ces Atray. Avec des émotions. Bien qu'il soit là pour calmer les Uncanny malade psychologiquement par leurs racines et leurs rêves, lui-même peut très vite tomber quand il a trop bu ou trop forcé. La chute peut être douloureuse si elle est inattendue.
« Down. » La voix fit écho entre les murs et réveilla Down de ses pensées. Il reconnu tout de suite son vieil ami qu'il n'avait pas vu depuis presque trois semaines. Trois semaines difficiles sans entendre sa voix, sans voir une seule fois sa tête, sans entendre son rire ou ses pleures. Peut être bien qu'au fil du temps, il s'était habitué à tout ça. Au point que cela fasse comme un vide autour de lui. « Tu voulais me voir? » Down se retourna pour voir enfin son ami sur le pas de la porte, le visage neutre. Lui non plus ne souriait pas. Aucun des deux n'avaient envie de se jeter dans les bras de l'autre.

▬ « Depuis la dernière fois ? ...
Oui.
»

Même si Down l'aurait voulu, il n'arrivait pas à garder une voix plate et presque froide. Celle-ci dérivait, se rayait et sortait un son léger voir aiguë. Depuis longtemps qu'il s'en souvient, il a toujours eu cette voix douce qui rassure. Jamais de gravité, jamais de méchanceté. Seul ces mots pèsent, comme ce soir là où malgré sa voix pourtant calme, il avait fait du mal à Onyx. Alors oui, il voulait le voir. Depuis l'instant même où il avait franchie cette porte et il marchait jusqu'à chez lui, seul dans le noir, et dans le froid. Il aurait voulu se retourner pour serrer dans ses bras son ami et l'emmener chez lui pour qu'ils finissent la soirée à manger en envoyant des mots à des inconnus sans les signer. Mais au lieu de ça il avait attendu le lendemain. Puis le surlendemain. Puis les jours qui suivirent, sans faire le moindre effort pour aller le voir et arranger tout ça. Ça avait duré, et plus le temps passait plus ça semblait dur de revenir en arrière. Mais Down n'est pas quelqu'un qui fuit. Ou dû moins toute sa vie. C'est pourquoi, là, maintenant et aujourd'hui, ils étaient là tout les deux face à face.

▬ « C'est con à dire. Mais tu m'as manqué. » Il disait ça avec une certaine boule dans la gorge, qu'il essaya d'enlever en pressant ses doigts contre son cou. « Et pas seulement depuis ces trois semaines, mais aussi depuis un certain temps. On se voyait plus, on était chacun occupé ailleurs. Alors, oui. Oui et oui. »

C'était presque une déclaration d'amour. Pour des Astray ça l'aurait été. Mais pour des Uncanny c'était autre chose. C'était quelque chose qui devait arriver. Et pour Down ça devait se dire, ça devait tomber, sans qu'il puisse arrêter ça. « Oui, j'ai toujours voulu te voir. » Finit-il par dire à voix presque basse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyLun 30 Déc - 1:59

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Les jours avaient semblé beaucoup plus longs sans la présence rassurante de son vieil ami, de seulement penser au fait qu'il pouvait débarquer chez-lui à n'importe quel moment, en pleurs ou en rire, et de savoir qu'il allait oublier ses problèmes et passer un bon moment à discuter. Pendant ces trois semaines, Onyx avait été encore plus perdu qu'avant, sans aucun point de repère fixe. Il errait dans les rues pendant la journée et le soir, il se rendait sans grand conviction au Burlesque. Et il rentrait dormir, ou plutôt faisait-il de l'insomnie en repensant à ce qui s'était passé ce soir-là. Peut-être, ou peut-être vraiment Down ne voulait plus le revoir. Et il l'imaginait heureux et souriant, maintenant qu'Onyx n'était plus dans son entourage. Peut-être pouvait-il exercer correctement son travail sans se soucier d'un problème ambulant comme le musicien, maladroit, franc et trop naïf.
Et maintenant qu'ils se revoyaient, tous ces sentiments douloureux qu'Onyx aurait préféré oublié refirent surface. Down tourna la tête, détachant son regard du paysage certainement magnifique de la contrée d'Horizon pour le poser sur le petit cauchemar naïf, toujours aussi immobile, tendu, un peu émotif sans trop le montrer. Aucun sourire n'était étiré sur ses lèvres, il était tout aussi sérieux que le musicien. Down fini par parler, faisant cesser les pensées tourbillonnantes d'Onyx qui cligna des yeux. Son vieil ami voulait le revoir? Lui qui avait pensé qu'il ne voulait plus qu'il interfère dans sa vie. Pourquoi voulait-il donc le revoir après autant de temps?

Onyx avait attendu tous les jours près de la fenêtre, attendant des nouvelles, un message, un simple signe de vie. Mais rien. Les lendemains se succédèrent et il fini par abandonner et tenter de passer à autre chose. Il aurait du le poursuivre ce soir-là, lui dire qu'il était désolé et qu'ils pouvaient aller terminer la soirée chez-lui, à boire de la limonade et à rigoler tout en discutant. Mais Onyx était resté au bar, assis au comptoir, blessé. Il y avait passé la nuit, jusqu'au petit matin, retrouvant le courage de se lever et retourner à son appartement, traînant sa carcasse qu'était son corps, lourd et engourdit par l'alcool. Et il avait longuement pleuré dans son lit, ne sortant pas de la journée. Le soir, il s'était levé misérablement et était allé joué au Burlesque. Et il avait commencé à oublier. Lentement. Il avait oublié la douleur fulgurante, poignante, aussi tranchante qu'un couteau, qui lui avait traversé l'estomac lorsqu'il lui avait dit qu'il aurait préféré qu'il ne soit pas là. Il avait oublié les larmes qu'il avait versé.
Mais maintenant, il se souvenait de tout. Et il avait tellement mal qu'il avait peine à respirer.

Tu m'as manqué. Ces trois mots se répétèrent en boucle dans son esprit, comme l'on récitait une prière, ou les moutons avant de dormir. La tension, la peine et la colère semblèrent retomber, mais il restait toujours cet arrière-goût amer. Et Down porta la main à sa gorge, comme pour empêcher la boule amer de s'agrandir et l'étouffer. Onyx fit un pas, puis deux. Son vieil ami continua de parler, disant qu'il voulait le voir depuis bien plus longtemps que ces trois dernières semaines, depuis que tous deux avaient des obligations.

«Oui, j'ai toujours voulu te voir. »

Onyx s'approcha un peu plus, se grattant la nuque, tentant de chasser les larmes naissantes aux coins de ses yeux. Non, Onyx ne pouvait pas tout oublier.

Mais j'ai vu dans ton regard, ce soir-là, que ce que tu le disais, tu le pensais. Tu le pensais tellement que je n'ai pu rien dire. Tu ...Tu aurais préféré que je ne sois jamais là. Q-Que tu en serais plus heureux. Alors pourquoi tu veux maintenant me voir? Je t'ai manqué? Je.

Il détache son regard de son vieil ami, regardant par l'une des fenêtres.

J'ai attendu si longtemps. Non. Je t'ai attendu. J'ai attendu que tu reviennes. J'ai vraiment cru que c'était terminé. Notre amitié.

Il se mit à rire nerveusement, tentant de trouver les mots. Ceux qui pouvaient décrire ce qu'il ressentait.

J'étais perdu. J'avais l'impression que je n'avais plus nul part où aller.

Silence. Larme solitaire, brûlante sur sa joue.

Tu m'as aussi manqué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyLun 30 Déc - 12:47


Pourquoi sommes nous obligés de toujours nous disputer ? Pourquoi le Monde ne peut-il pas rester en bon terme ? Nous vivons tous avec des regrets, que nous aimerions faire disparaitre en devenant scientifiques et en créant une machine à remonter le temps. Juste pour pouvoir empêcher la catastrophe que l'on a commise. Mais Down ne peut rien y faire. Il peut arrêter les choses, les stopper d'un coup, mais il ne peut pas les arrêter. Quand c'est parti c'est parti, il lui faudrait à lui même de l'aide pour réparer les morceaux. Lui il provoque, et les autres nettoies derrière. C'est comme ça qu'il vit et ça ne peut en être autrement. Il est né ainsi, c'est sa racine qui le veut. Né pour faire tomber le Monde, l'entrainer dans sa perte. La chute. Mais avec Onyx c'est différent, puisqu'il est son âme sœur. Encore une de ces légendes d'Horizon selon laquelle deux Uncanny de racines quasi semblables, seraient fait pour s'entendre. Et c'est vrai que seul Onyx lui fait cet effet différent. Ils se connaissent depuis toujours, depuis la nuit des temps. Et ils savent qu'ils sont comme deux frères, inséparables. Le pilier de l'un et le pilier de l'autre. Ils font tout deux partis de leur vie, à eux. C'est pour ça que cette séparation aura était difficile pour eux. Comme un vide. Et même si ce sont des Uncanny censés n'avoir aucune âme, un vide c'est un vide, on ne peut l'éviter. Onyx en serait devenu fou, et Down en serait tombé. Ils ne sont pas à ce point des êtres sans vies. Alors chacun savait que ça pouvait finir mal à tout moment. « Tu ...Tu aurais préféré que je ne sois jamais là. Q-Que tu en serais plus heureux. Alors pourquoi tu veux maintenant me voir? Je t'ai manqué? Je. » Connaissez vous le proverbe qui dit qu'une fois les choses perdues, c'est là qu'elles nous manquent le plus ? Nous sommes fait d'illusions, et l'habitude bouffe tous nos plaisirs. Le vide par contre, les engendres. Oui, ce soir là Down y pensait fort. Il aurait même pu assassiner Onyx si il le pouvait, si il avait été aussi fou que lui. Mais au lieu de ça il a fui très vite. Sans un mot. Parce qu'au fond il aimait Onyx, et qu'il ne pensait pas à tout ces mots. Que tout ça était bien trop compliqués. Mais Down n'ai pas du genre à s'attarder sur des détails. Alors il est parti, pour que tout s'arrange ensuite. Mais il a eu tort. Il a toujours tort. « J'ai attendu si longtemps. Non. Je t'ai attendu. J'ai attendu que tu reviennes. J'ai vraiment cru que c'était terminé. Notre amitié. » Ses yeux brillaient et son rire était faux. Down pouvait le sentir. Lui ne disait toujours rien, habitué à écouter son ami jusqu'à la fin. Ses yeux ne brillaient pas, puisqu'il n'a jamais pleuré. Il ne sait pas ce que c'est, ses yeux n'ont pas d'âme. Seul sa poitrine lui fait mal et ses bras tremblent. « Tu m'as aussi manqué. »

Down regarda un bref instant la larme sur la joue de son ami, un bref instant qui ne s'éternisa pas, puisqu'il se leva rapidement pour aller face à Onyx. Ses bras se levèrent pour aller se poser maladroitement sur les épaules de son ami, puis ses mains sur ses joues, puis son front contre son front. Il y eu un bref silence, avant que Down se mette à grimacer d'une drôle de façon, comme si il était dégouté. Dégouté de lui même. Et tout en se retirant un peu d'Onyx, il commença à faire des gestes des mains tous un peu plus bizarres les uns que les autres, essayant de trouver ses mots mais s'arrêtant à chaque fois pour mieux réfléchir.

▬ « Bon. Au final tout s'arrange, non ? Alors ne nous arrêtons pas sur des détails, la vie continue ! » Il essaya de se consoler lui même en faisant un oui de la tête, les yeux bien fermés. « C'est vrai quoi, pourquoi continuer à faire les mélodrames comme ça alors qu'au fond on peut tout aussi bien se foutre à poil et danser en montrant nos fesses à tout Horizon ? »

Et là vous allez me dire, c'est complétement inattendu. Mais c'est Down en même temps. Après un long moment à partager les retrouvailles, maladroites, avec son ami Onyx. Le voilà qui commença à baisser son pantalon tout en marchant un pas en arrière jusqu'à la fenêtre sans vitre, terminant sa petite course en baissant son caleçon et remontant son popotin vers tout Horizon. Aujourd'hui, à environ dix-sept heure et quelques de la journée, en dehors du coucher de soleil, vous pouvez voir la lune de Down au dessus de la tour d'argent. Mais en dehors de tout ça, Down restait sérieux, regardant un instant son ami. « Je suis ici depuis presque un siècle, et je n'ai jamais trouvé le temps de faire ça. » Chaque jours, Down regardait au moins une fois la tour d'argent, s'élevant sur tout Horizon. Et chaque jours il avait cette idée en tête. L'occasion se présentait tellement bien à lui quand il s'est dit qu'il devrait pardonner son ami. Parce que dans la tête de Down, les choses complétement connes ne sont pas vraiment faites au hasard, finalement. Parce que derrière ses fesses, c'est tout le panorama de la ville qui se présente.

▬ « Cette ville ne m'aura jamais aidé au final. Elle m'a entrainé dans pas mal de galère. Alors je la remercie comme il faut. Mais toi par contre ...
Je ne te montrerai jamais mon cul.
»

Ça n'en a pas l'air comme ça, mais c'est comme une déclaration qu'il lui fait là.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyMar 31 Déc - 3:19

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


La larme poursuivit sa descende, sa chute, et Onyx leva la main et vint la cueillir sur son doigt. Pourquoi pleurait-il alors que tout allait pour le mieux? L'attente était enfin terminée et il retrouvait son meilleur ami, mais il avait toujours une douleur, une tâche noire sur son cœur. La pensée qu'il pouvait être inutile. Que sa présence détruisait le bonheur d'autrui. Si même son âme sœur l'avait dit, qu'en était-il des autres? Il porta la main sur son cœur, déchiré entre la joie extrême et une tristesse profonde et sombre. Il entendit son vieil ami se lever de son perchoir et le fixa alors qu'il posait maladroitement ses bras sur ses épaules, prenant son visage entre ses mains. Cette proximité n'effrayait pas Onyx, bien au contraire; sa présence venait réchauffer son être entier. Il ferma finalement les yeux alors qu'ils restaient immobiles, front contre front. Le temps sembla s'arrêter l'espace d'un instant; ils étaient tous les deux, seuls dans leur monde à part, si près, mais si loin des autres. L'espace d'un instant, ni peine, ni douleur ne pouvaient les toucher, eux dans leur petite bulle volant au gré de la brise.
Down fini par reculer, brisant la proximité, brisant le petit cocon rassurant et se mit à parler en gesticulant drôlement; on aurait dit un deuxième Onyx tant il semblait loufoque et incompréhensible en ce moment. Le musicien l'observa, s'empêchant d'un côté de rire. L'autre, d'éclater en sanglot. Un simple fil séparait ces deux proximités. Et Onyx était un funambule au-dessus d'une falaise, marchant sur ce fil. La chute l'attendait, en bas, mais l'autre côté de la falaise aussi. Il n'en revenait qu'à lui de décider.

Oui, c'est vrai Down, pourquoi s'arrêter à des détails alors que tout semblait bien finir? La vie continuait, au dehors, rayonnante et merveilleuse. Oui, pourquoi ne pas montrer ses fesses à tout Horizon et danser la salsa en étant nu?

━  Att-

Son vieil ami ne perdit pas de temps à retirer ses pantalons, reculer vers la fenêtre centrale et descendre son caleçon, dévoilant son postérieur à tous, à la lumière du soleil déjà couchant. Le petit cauchemar retint aux premiers abords un rire, avant de complètement éclater, se tenant le ventre, imaginant la réaction de ceux qui levaient la tête vers la volière et qui seraient bouche-bée devant la paire de fesses rondes de son vieil ami. Onyx fini par se calmer, retrouvant son souffle; la douleur de ventre était beaucoup plus agréable que l'autre douleur, omniprésente, interne. « Je suis ici depuis presque un siècle, et je n'ai jamais trouvé le temps de faire ça. » Le cauchemar acquiesça, un sourire collé à son visage encore rougit par son fou rire. Un fou rire était beaucoup mieux que la folie tout court.
« Cette ville ne m'aura jamais aidé au final. Elle m'a entrainé dans pas mal de galère. Alors je la remercie comme il faut. Mais toi par contre ...
Je ne te montrerai jamais mon cul. »
Onyx rigola un peu, croisant ses bras, considérant la dernière phrase sous plusieurs aspects et fini par le prendre comme un compliment, une déclaration de son amitié, sincère.

Même si le doute persistait. Même si Onyx doutait et se souvenait parfois. Down et lui étaient comme les deux doigts de la main, inséparables, dans les bons comme les mauvais moments. Oui, Down, entre vous, tout était différent qu'avec les autres. Jamais Onyx ne doutait envers les autres, jamais il n'attendait après eux, jamais il n'espérait envers eux. Il y avait Onyx, Down, et puis les autres.

Je crois qu'ils l'ont assez vu, tu ne crois pas? (Onyx lui pointa son derrière). Tu sais Down, parfois oui la vie continue, mais moi, tu sais moi, je ne vis pas dans le présent. Je ne peux qu'oublier le passé, mais je ne vis jamais dans le présent. Il y a le passé, le passé oublié, le passé souvenu. Mais pas le présent. Le présent blesse, défile trop rapidement, et se transforme en passé dès le lendemain. Mais aujourd'hui, là, en ce moment, si c'est bien le présent, alors je vais vivre dedans. Vivre et espérer. Pas pour les autres. Mais parce que tu es là et que nous nous retrouvons.

Onyx tourbillonna sur lui-même.

━  Oui, le présent d'aujourd'hui est beau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 15:18


Down est un cauchemar. Down représente la chute. Sous toutes ces formes. On pourrait croire, quand on l'apprend, qu'il est prêt à vous faire un croche pied, à vous faire mal. Ou même à essayer de vous détruire lentement pour au final vous pousser et vous tuer. Un homme aux cheveux sombres, coupés courts, ébouriffés, aux yeux noirs, à la peau blanche. Un homme grand et imposant, maigre comme un squelette. Mais qui parfois vous souris. Et alors là, c'est la véritable chute. Celle à laquelle on ne s'attend pas. Down est un homme bon. Qui ne frappe jamais personne, et qui travail à l’hôpital comme PDR : psychanalyste/psychologue des Racines/Rêves. En clair, c'est toujours le premier à aider les gens qui en ont besoin. Et Onyx en fut l'un des premiers. Un voisin de quartier qui était paumé comme lui à l'époque. Tous deux se sont rencontrés et ont sympathisé. Ils se connaissent depuis la nuit des temps, peut-être même qu'Horizon venait d'être crée juste avant lorsqu'ils sont nés à leur tour. Entre eux, c'est comme une amitié fraternelle qui ne disparaitra jamais au fil du temps. Et ça même avec tous les problèmes et les disputes qui peuvent arriver. Ils sont la main droite et la main gauche, la jambe droite et la jambe gauche, l'oreille droite et l'oreille gauche, l’œil droit et l’œil gauche. Ils ne peuvent pas frapper, marcher, entendre et voir l'un sans l'autre. C'est juste impossible. Et même si ils ne s'en rendent pas bien compte, et même si le temps qu'ils ont passés ensembles se fait long, ils le savent au fond d'eux même qu'ils ont étaient fait pour être toujours l'un avec l'autre. Comme deux âmes sœurs.
Et parfois, Down rêve. « Je crois qu'ils l'ont assez vu, tu ne crois pas? » Il rêve de faire toutes sortes de choses. Des choses complétement dingues et qui sortent de l'imaginaire. « Tu sais Down, parfois oui la vie continue, mais moi, tu sais moi, je ne vis pas dans le présent. » Des choses à laquelle on ne pense pas forcément, mais qui peut parfois passer comme une flèche dans la tête. « Je ne peux qu'oublier le passé, mais je ne vis jamais dans le présent. » Qui n'a pas rêvé un jour de voler ? « Il y a le passé, le passé oublié, le passé souvenu. Mais pas le présent. » D'avoir des ailes, de pouvoir rejoindre le ciel et toucher le soleil ? « Le présent blesse, défile trop rapidement, et se transforme en passé dès le lendemain. » De se sentir exister, de tout posséder et d'avoir le Monde à ses pieds ? « Mais aujourd'hui, là, en ce moment, si c'est bien le présent, alors je vais vivre dedans. » Connaissez vous l'histoire d'Icare ? « Vivre et espérer. » Ou de l'homme qui voulait être au sommet de tout ? « Pas pour les autres. » Que choisiriez vous ? « Mais parce que tu es là et que nous nous retrouvons. » Être à cette dernière marche, la plus haute ? Oui, le présent d'aujourd'hui est beau. Ou à la première marche, la plus basse ?

Qui souffrira le plus de la chute ?

Down regarda face à lui. Onyx avait l'air de sourire. Il remonta son caleçon, son pantalon, et attrapa en dernier le bras de son ami. Qu'il fit basculer en avant vers la fenêtre, l'obligeant à tomber. Celui-ci se retrouva en un instant penché la tête droit vers le sol, retenu seulement par la simple force de Down qui lui agrippa les jambes. Du haut de la Tour d'Argent, on pouvait voir l'immensité d'Horizon. La beauté même de cette ville, accompagnée par son doux coucher de Soleil. Et d'un simple instant, on pouvait aussi voir le sol se rapprocher de nous.

▬ « Tu dis que le présent d'aujourd'hui est beau ? » Il commença à serrer un peu moins fort les jambes de son ami entre ses bras pour le faire glisser. « Ne dis plus jamais que tu ne vis pas dans le présent. Plus jamais. » Il en arrivait aux chevilles. « Parce que le présent ... » Onyx glissa pour de bon, droit dans sa chute. Et Down l'attrapa par le pied au dernier moment, avec une force telle que son ami semblait être une plume pour lui. « C'est l'instant même où tu vis. »

Sans plus attendre, Down tira un bon coup pour ramener son ami sur la terre ferme. La descente en enfer avait été rapide, mais intense. C'est dire qu'il ne lui avait pas vraiment fait de cadeau sur ce coup là. Mais au moins il espérait qu'il avait comprit la leçon. Down avait toujours des manières très particulières d'agir. On pensait au départ que c'était une preuve d'immaturité, d'un grand manque de sérieux. Jusqu'à se dire qu'une chute reste toujours inattendu. Et qu'il en agit donc en conséquence, c'est à dire : toujours de manière inattendue. Et inutile de lui crier dessus en lui demandant "Pourquoi", il ne saura pas vous répondre. Parce qu'avec lui c'est toujours comme ça.
Down laissa Onyx respirait un bon coup, et le ramena contre le mur pour qu'il reprenne aussi le gout du sol. D'un air satisfait, il lui tapota la poitrine où se situait ce qu'on appelle le "cœur" et qui les rendent si peu différents des Astray.

▬ « Tu sens, ça ?
C'est ton cœur qui bat. A l'instant même où tu respires.
» Il se rapprocha tout doucement de son ami, d'un air sérieux. « Le présent, c'est maintenant. La seule chose qui puisse te ramener dans le passé c'est ce cœur qui bat encore. » Il soupira. « Et ta bêtise, aussi. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 20:58

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Son vieil ami remonta finalement son pantalon, tandis que le musicien souriait toujours. Il souriait même si la journée approchait à sa fin, même si demain allait être un jour nouveau et aujourd'hui deviendrait passé. Il se sentit soudainement tiré par le bras et avant même qu'il eu le temps de réagir, son corps se retrouva suspendu par le vide, seulement retenu par la force de son ami, qui le retenait par les jambes. Pendant un instant, il avait cru qu'il allait réellement chuter, tomber pour s'écraser en bas. Cette sensation d'apesanteur qui l'attirait inexorablement vers le sol. Il avait vu sa mort, il s'était imaginé un instant en chute libre, les yeux fermés, connaissant déjà la fin de son histoire. Mais ensuite, il avait senti qu'on le retenait, comme l'on rattrapait une poupée de chiffon. Et Onyx ouvrit les yeux et pouvait voir l’immensité d'Horizon sous lui, la ville colorée par le soleil couchant. C'était magnifique, incroyable et inimaginable.
Down relâchait un peu plus son emprise alors qu'il lui disait de ne plus jamais dire qu'il ne vivait pas dans le présent. « Plus jamais. » Et il relâcha le cauchemar, qui chuta pendant une fraction de seconde qui lui sembla une éternité. Il était convaincu de sa mort. N'importe qui aurait crié, se serait débattu pour survivre. Onyx ne fit que rester immobile, alors que la gravité le ramenait vers le bas. Son cœur débattait dans sa poitrine, sans réellement savoir pourquoi. Il n'avait pourtant pas peur. Cauchemar était-il, cauchemar allait-il rester. Il ne se demanda pas pourquoi Down utilisait ne telle méthode d'apprentissage. Il avait confiance. Alors il n'avait pas peur. Il se sentit de nouveau agrippé par le pied. « C'est l'instant même où tu vis. »

Onyx fut ramener dans la tour par un mouvement puissant. L'éternité de la chute lui avait paru si longue, mais elle n'avait duré que l'instant d'un souffle. Le cauchemar prit une grande inspiration, constatant qu'il n'avait pas respiré ou presque, rien que des petits filets d'air qui lui avait servi à ne pas s'évanouir.  Ses pieds touchèrent le sol, si accueillant et réconfortant. Le musicien avait envie de se laisser choir sur le plancher, de retrouver en toute intimité la terre ferme en l'embrassant. Son vieil ami lui tapota le torse, où le cœur du cauchemar se débattait encore. « Le présent, c'est maintenant. La seule chose qui puisse te ramener dans le passé c'est ce cœur qui bat encore. »

Soupir. « Et ta bêtise, aussi. »

Le petit cauchemar naïf, qui pouvait enfin respirer correctement, lui répondit par un sourire, en posant sa main sur son épaule. La bêtise n'était pas seulement humaine, n'est-ce pas?

━  Je suis désolé de t'avoir inquiété, Down. J'ai compris. Je ne le dirai plus.

Non, Onyx n'allait plus le dire, mais qui pourrait réellement l'empêcher de le penser? Personne ne pouvait s'infiltrer dans la tête folle du cauchemar, personne ne pouvait comprendre correctement ce trop pleins d'émotions tourbillonnantes, comme une page noircie par des gribouillis d'enfants et tandis que les parents tentaient de comprendre le dessin en souriant, encourageant l'enfant dans ses créations artistiques, personne ne pouvait réellement comprendre la signification de ce dessin, sauf le gamin lui-même. Onyx était un enfant qui faisait des gribouillis en espérant être un jour compris. Alors il observait les autres, peut-être en vain, mais c'était tout ce qu'il pouvait faire.
Tenter de comprendre. Tenter d'oublier. Tenter de vivre.

━  Rentrons maintenant.

Il lui prit la main et se dirigea vers la sortie. Onyx voulait bien tenter de vivre dans le présent, maintenant, tout de suite. Et avec Down, il était convaincu que l'exploit pouvait être réalisé. Il tourna la tête vers son vieil ami et sourit.

Nous allons fêter nos retrouvailles ! Tu veux bien? Ou alors ...

Il se rendit soudainement compte qu'il l'avait entraîné dans les escaliers un peu de force, peut-être même contre sa volonté et il le relâcha.

Ou alors, tu es occupé aujourd'hui? Ou ce soir? Ou demain?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 21:47


Le soupir fut court, et une main chaude alla se poser sur son épaule. Down pouvait à présent voir un doux sourire sur le visage d'Onyx. Un très bref sourire, mais qui faisait du bien. Voir le sourire de quelqu'un qui nous ai cher est la plus belle des choses qui existent en ce monde. « Je suis désolé de t'avoir inquiété, Down. J'ai compris. Je ne le dirai plus. » Mais Down savait bien qu'il ne pensait pas réellement ce qu'il disait. Quand on donne son avis sur quelque chose, c'est qu'on y a bien réfléchi avant, et que ça s'est ancré à l'instant même où on y a pensé la toute première fois. Onyx vivra surement toute sa vie en reniant le présent, et en ne pensant qu'au passé. C'est dans sa racine. C'est comme ça, et même si on essaye d'y changer quelque chose, même si Down manque de le tuer en le faisant basculer contre la fenêtre, et même si Onyx dit qu'il a comprit, rien ne changera. Enfin, peut être qu'avec le temps les choses changent finalement. « Rentrons maintenant. » Et à cet instant, Down comprit que son ami était fatigué. Et qu'il voulait tout simplement se protéger de ce monde. De cet air frais qui passait entre les fenêtres éternellement ouvertes de cette volière. Qu'il comptait sur son aide pour le défendre du danger. Il comprit que son ami voulait juste être au chaud, au calme, tranquillement installé. Alors celui-ci lui prit la main et l'entraina vers l'escalier. « Nous allons fêter nos retrouvailles ! Tu veux bien? Ou alors ... Ou alors, tu es occupé aujourd'hui? Ou ce soir? Ou demain? »

▬ « Et est-ce que cette boite s'arrêtera un jour de poser des questions bêtes ? » Down ne put s'empêcher de taper du doigt le front de son ami, le faisant bien comprendre qu'il ne fallait pas trop réfléchir dans la vie. « Bien sûr que je veux. Et non, je ne suis pas occupé. » Il marqua un temps de pause et lui tourna le dos. « Enfin, depuis peu. »

Tant de temps passé ensembles, et il ne savait toujours pas que pour lui, Down serait capable de tout. Ce soir là il devait se rendre à la soirée d'un ami à lui, qu'il avait prévu depuis un moment. Mais de toute manière, il finirait par s'ennuyer, et le fait de ne pas passer la soirée avec son plus vieil ami l'aurait rendu fou. Ils ne s'étaient pas vus pendant trois semaines, se faisant tous les deux la tête, et voilà qu'il devrait aller à cette fichue soirée ? Naaan. Ils doivent récupérer tout ce temps perdu et très vite. Alors pas question de partir ailleurs. Tonight is the night.
Alors fièrement, Down descendit les nombreuses marches de la tour d'argent, longea le long couloir du château, emprunta la porte de sortie, et se retrouva face à tous Horizon entier. La route qui mène au quartier sud est longue, mais ils auront tous le temps de discuter d'ici là. Ils ont au moins deux heures devant eux avant de manger quelque chose. Le plus intéressant serait de s'asseoir quelque part et de parler du bon temps. De ces trois fameuses semaines, des nouvelles, des choses et autres qui se seraient passés. Et puis finir par se défoncer en faisant des conneries jusqu'à tard le soir. Jusqu'à s'effondrer pour dormir. Et rater l'heure d'arrivée au boulot le lendemain.

▬ « Je t’explique vite fait la chose, d'accord ? » Down marchait en avant, il était toujours celui en avant dans un groupe, avec ses grandes jambes et son côté garçon rapide. « Ce soir j'aurais pu t'offrir un dîner aux chandelles dans un beau restaurant. Mais je n'ai pas d'argent. Alors on va aller au Dreamland Market. Je te proposes d'acheter les premiers trucs que tu vois. N'iiimporte quoi. Tout ce qui te passe par la tête. On va remplir notre cadis. Et on va ramener tout ça chez m... » Peut-être que la putain d'hier y est encore. « Chez toi. »

Jusqu'ici. Les choses semblaient clairs. Mais Down avait peut être une petite idée en tête. Il précisa bien en dernier que le mieux à faire serait d'acheter à manger, plus que des objets inutiles comme un balai à chiotte. Quoique venir faire la guerre aux voisins avec balai à chiotte c'est plutôt sympa. Enfin bref. Maintenant il fallait s'y rendre et préparer le tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 22:50

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Le petit cauchemar devrait être en train de se préparer à partir de chez-lui, convenablement vêtu, un peu coiffé, un peu parfumé, tenant d'une main le coffre de son instrument et se mettrait en route vers le Burlesque, empruntant le chemin qu'il connaissait par cœur, saluant vaguement les quelques passants qui lui jetaient toujours ces mêmes regards curieux, observant de près ce qu'il tenait dans la main. Ces derniers temps, il s'y rendait sans grand entrain, tête un peu basse, distrait. « Et est-ce que cette boite s'arrêtera un jour de poser des questions bêtes ? » Il plisse légèrement son nez lorsque son vieil ami lui tapote le front. La boîte débordait déjà de questions, de sentiments, de réflexions, elle avait besoin d'être rassurée, comme un enfant effrayé par l'inconnu. Il sourit naïvement lorsque Down lui dit qu'il voulait et qu'il n'était pas occupé. Il était si heureux de pouvoir passer la soirée avec lui, même s'il n'avait aucune idée encore de ce qu'ils allaient faire pour fêter leurs retrouvailles. Ils trouveraient bien. Le petit cauchemar ne prêtait pas attention à la suite de la phrase alors que son ami lui avait tourné le dos. Il le suivit, descendant les escaliers parfois deux pas deux. C'était beaucoup plus facile descendre que monter. Et cette règle s'appliquait aux moindres choses de la vie. C'était difficile de remonter la pente ou la falaise, mais si facile d'en redescendre ou d'en tomber subitement.
Ils arrivèrent finalement au pied de la tour d'argent, après avoir longé les couloirs et passé la porte. Ils y retrouvèrent enfin Horizon, toujours aussi majestueuse, Onyx ne s'en lasserait jamais. Ils restèrent un instant en extase, avant que son vieil ami prenne les devants, suivit du musicien. « Je t’explique vite fait la chose, d'accord ? » Le petit cauchemar hocha de la tête, tentant de suivre son rythme un peu trop rapide pour lui. Down lui proposa de se rendre au Dreamland Market plutôt qu'un dîner aux chandelles et Onyx ne pu s'empêcher de rire un peu. Il n'avait pas besoin d'un dîner de ce genre, puisqu'il n'en avait jamais eu. Ils allaient se rendre à cette boutique et acheter tout ce qu'ils pouvaient. « On va remplir notre cadis. Et on va ramener tout ça chez m... » Pause. Silence. Le musicien penche la tête. « Chez toi. » Il haussa les épaules, chez lui ou chez Down, peu importait. Ce soir, c'était leurs retrouvailles après tout. Il rigola un peu lorsque ce dernier précisa qu'il était plus utile d'acheter de la nourriture que d'autres trucs complètement loufoques, comme un balai à toilette. Le voyant continuer à marcher plutôt rapidement, Onyx se manifesta.

Nous avons toute la soirée, Down …

Il commençait à être épuisé de marcher à ce rythme, comme si son vieil ami était pressé. Le petit cauchemar était plutôt du genre à prendre beaucoup d'avance pour arriver à l'heure, mais tout en marchant calmement, sans être pressé. Il parvint finalement à sa hauteur.

Et puis, lorsque nous serrons au Dreamland Market, il ne restera que dix ou quinze minutes avant d'arriver chez-moi, tout au plus! Je me demande bien ce que je vais pouvoir acheter. Je me demande si le poisson est frai d'aujourd'hui. Avec quelques légumes, cela devrait me convenir. Sauf si tu n'aimes pas le poisson. Le poisson va imprégner son odeur dans tout mon appartement. Alors peut-être des pâtes …

Il donnait l'impression de parler à lui-même, ce qui pouvait être en partie le cas. Mais Onyx voulait aussi connaître indirectement l'avis de Down concernant ce qu'ils allaient bien acheter.

Nous pourrions aussi acheter un peu de boisson, un gâteau peut-être, c'est une fête après-tout. Pour une fête, il faut aussi des chapeaux et des bougies.

Il étire soudainement les bras, s'étirant, avant de soupirer.

Aaaah, quelle belle soirée en perspective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 23:19


C'est vrai que Down marchait plutôt vite. On lui avait toujours dit. Et même que des fois il va tellement vite qu'il disparait d'un coup. Il suffit juste de tourner la tête un seul instant pour ne plus le voir. Et ceux qui tentent de le suivre, finissent par trébucher. Avec ses longues jambes, il peut traverser de longues distances en un rien de temps. Parce que Down est grand. Down est imposant. « Nous avons toute la soirée, Down ... » Il se retourna, d'un coup. Il en avait oublié que son ami n'avançait jamais très vite. Ces trois semaines avaient été longues. Comment avait-il pu oublier le fait qu'en présence d'Onyx, il doit marcher moins vite que d'habitude ? Le fait d'oublier ça lui fit froid dans le dos. C'est vrai, ils avaient toutes la soirée. Mais Down vit toujours dans le moment présent, avec la peur du futur. La peur que peut-être du jour au lendemain il perde quelque chose. Alors il va vite. Mais c'est vrai qu'ils ont tout le temps de s'amuser tous les deux. « Et puis, lorsque nous serrons au Dreamland Market, il ne restera que dix ou quinze minutes avant d'arriver chez-moi, tout au plus ... » Alors ils pouvaient prendre leur temps. Down laissa ses mains entrer dans ses poches, et commença à marcher d'un pas un peu moins pressé pour laisser son ami être à sa hauteur. Il commença à discuter sur ce qu'ils allaient manger : Du poisson, avec des légumes, ou alors des pâtes parce que Down n'aime pas le poisson. Down aime tout ce qui se mange et lui rempli l'estomac de toute façon. En plus il a cette habitude de toujours fermer les yeux pour mieux savourer la nourriture. Nourriture qu'il mange très vite. Tellement vite que personne n'a le temps de comprendre ce qu'il se passe. C'est peut être pour ça qu'Onyx, après toutes ces années, ne sait jamais vraiment ce qu'il aime. Parce qu'il serait presque capable de manger un pneu de la même façon qu'il mange du chocolat. Sans grande émotion. Même si à la fin du repas, quand il a aimé, il crie " MIAM ". Et ça surprend tout le monde.  « Nous pourrions aussi acheter un peu de boisson, un gâteau peut-être, c'est une fête après-tout. Pour une fête, il faut aussi des chapeaux et des bougies. » Quelle idée. Down le regarda un moment, ébêté, puis se mit à rire à gorge profonde. Il se moquait ouvertement de son ami, comme si il avait dit la plus grosse blague du siècle.

▬ « Très bonne idée le gâteau aux bougies ! Comme ça on fêtera l'anniversaire d'à peu près tout et n'importe quoi ! »

Peut-être qu'Onyx voulait vraiment fêter quelque chose en particulier, mais ça Down ne le comprenait pas. Son anniversaire, en plus d'avoir oublié quand c'était, il ne le fêtait jamais. Il n'aimait pas ça, et il préférait vivre comme ça puisqu'au final il ne vieillissait jamais. Et au bout de presque dix siècle d'existence, on finit par oublier l'âge que l'on a. Mais ce soir allait être un grand soir, c'est sûre.

▬ « Ne te poses pas de question sur la bouffe ! Prends tout et n'importe quoi je t'ai dis ! » Dit-il en arrivant au supermarché, passant les portes automatiques et prenant le premier caddie qui venait. Un petit caddie pour enfant. « J'ai toujours eu un faible pour ces caddies. »

Le voilà qui était le dos complétement courbé et les bras droit, mains posés sur le caddie à le pousser dans les rayons. On aurait pu le prendre facilement pour un fou. Mais il espérait de tout cœur que son ami le suivre. Ce n'était pas la première fois qu'il le faisait, contrairement aux fesses présentées à tout Horizon. Mais c'était toujours sympa de jouer les enfants. Lui qui n'en avait jamais était un après tout. Et hop, le voilà qui tendait le bras vers la première chose trouvée. De la sauce au piment jaune ? ça commence bien.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptyVen 3 Jan - 23:47

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Le rire de son vieil ami le fit légèrement sursauter; pourtant, le petit cauchemar trouvait que l'idée du gâteau était excellente, après avoir observé les Astrays depuis leur arrivée, il en avait appris un peu plus sur leur culture. Un gâteau, c'était la pâtisserie par excellence pour fêter. Onyx n'avait jamais fêté son anniversaire, tout comme son âme sœur, et il ignorait l'âge qu'il avait. Depuis combien de temps vivait-il? Le temps avait-il vraiment son importance? Il fit la moue à son ami, qui se moquait bien de lui. Pourtant, contrairement à sa réaction, il lui dit que le gâteau aux bougies était une bonne idée. Comme s'ils pouvaient fêter ce soir tous les anniversaires ratés, ceux des voisins, du quartier, mais le plus important, leurs retrouvailles. Ils allaient fêté tout ce qu'ils avaient manqué pendant ces trois semaines.
Ils restèrent silencieux un moment, mais les quartiers étaient encore animés et ils n'avaient pas besoin de parler. Les âmes sœurs n'avaient besoin que de leur cœur et leurs sentiments pour se comprendre d'un simple regard. « Ne te poses pas de question sur la bouffe ! Prends tout et n'importe quoi je t'ai dis ! » Le Dreamland Market se trouvait enfin, là, encadrée par d'autres boutiques. Le musicien n'avait pas remarqué que la rue était devenue de plus en plus agitée alors qu'ils s'étaient approchés de la rue commerçante. Il cligna des yeux, voyant enfin ce qui l'entourait. Des gens se promenaient, certains avaient des sacs, d'autres ne faisaient qu'observer par les vitrines. Les portes du magasin s'ouvrirent et ils entrèrent à l'intérieur.

Down prit un petit caddie, spécialement conçu pour les enfants.  « J'ai toujours eu un faible pour ces caddies. » Le petit cauchemar naïf fit de même, prenant un petit panier, en rigolant, le suivant dans les rangées remplies de vivres. Il se retrouva avec un pot de mayonnaise, se demandant bien ce qu'il allait pouvoir en faire. Il ne mettait que peu d'assaisonnements dans ses plats, il préférait de loin la simplicité des repas. Et il n'avait jamais été un très bon cuisiner. Il tourna la tête vers son ami tout aussi fou que lui, qui tenait dans ses mains une bouteille de sauce. Onyx lui présenta fièrement sa première trouvaille, avant de continuer d'avancer, se séparant de son ami pour couvrir plus de surface, prenant ce qui semblait plus ou moins intéressant et utile.
Il termina sa tournée, le petit panier rempli à craquer, mayonnaise, pâtes alimentaires, tartes, bougies, banderoles, quelques conserves, crème glacée, boissons de toutes sortes, petits gâteaux, sauce à spaghettis. Il y avait pleins d'autres objets et nourriture en tout genre, et il se mit à chercher Down au travers les rangées, pour lui dire qu'il avait terminé de son côté. Il le trouva finalement et failli entrer en collision frontale avec ce dernier.

Je n'ai pas oublié les chapeaux et les bougies! Tu as pris quoi de ton côté?

Il brandit le kit parfait pour un anniversaire réussi, souriant fièrement. Il avait l'impression qu'une éternité s'était passée depuis qu'ils n'étaient pas venus ici. Quelques personnes se promenaient dans la même rangée qu'eux, leur adressant des regards parfois curieux, ou simplement blasés. Mais ils s'en fichaient, ou du moins, le petit cauchemar ne leur accordait aucune attention. Down et lui étaient dans leur monde à eux deux, petite bulle si rassurante.

Ah! Euh. Comment allons-nous ramener tout ça chez-moi?

Il le fixa très sérieusement.

Nous n'avons que deux bras.

Belle observation, Sherlock.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Down
Down
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : lechii'
Messages : 154
Sur WUH depuis le : 22/12/2013
Avatar : Fukari (DA)
Crédits : 150

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptySam 4 Jan - 0:19


Quoi de plus merveilleux que de se balader dans les rayons d'un magasin, un jour où il fait nuit et que toutes les lumières du magasin vous explosent les yeux ? Et qu'en plus de ça, vous n'avez qu'à tendre le bras pour prendre la première chose qui vous vient à la main ? Down faisait ça, avec un petit air enfantin, à la fois amusé et très sérieux dans ce qu'il faisait. Il avait laissé son ami s'occuper lui aussi des courses, chacun dans son coin pour laisser la surprise à l'un comme à l'autre. Autrement que son ami Onyx, lui Down, regardait de moins en moins dans ce qu'il prenait. Commençant par poser la main, regarder l'objet attrapé, rigoler parfois, et le mettre dans le caddie, à prendre l'objet et ne même pas le regarder, le mettant directement dans le caddie. Et ça jusqu'à que celui-ci soit rempli. Il ne fallut pas attendre bien longtemps étant donné que le caddie était pour enfant, et donc minuscule. Il y avait juste de quoi se nourrir la pense. Et faire d'autres choses.
Et là, pouf. Son ami arriva au bon moment, quand ils eurent terminés tous les deux en même temps leurs emplettes. Ils avaient manqués de se percuter au travers d'une allée, mais ils avaient l'air trop heureux et excités pour trop y faire attention. « Je n'ai pas oublié les chapeaux et les bougies! » Disait Onyx en lui montrant son kit d'anniversaire. Tout sourire. « Tu as pris quoi de ton côté? » À vrai dire, il avait prit un peu n'importe quoi. Onyx lui avait le caddie rempli de sauces, de pâtes, de tartes, de converses, de glaces, de boissons, de gâteaux et d'autres choses toutes aussi sympathiques les unes que les autres. Mais Down..

▬ « Je te laisse découvrir par toi même. » Avait-il répondu à son ami, avec un sourire bêtement fier.

Down avait au final prit vraiment n'importe quoi. Passant de sa sauce au piment jaune, à des champignons coupés, de la soupe de poisson, des chips à l'oignon, des céréales, du produit vaisselle, un fromage puant, un yaourt (un seul), des hamburgers surgelés, un magazine porno, un magazine féminin, une pantoufle, un peignoir, un caleçon taille enfant, du jambon à la tomate, une boite de petit pois, un gros radis, un poulet entier. Et je crois que c'est tout. Mais c'est déjà pas mal. Et Down était satisfait de ce qu'il avait trouvé. Ils pourront faire de bonnes choses ce soir. Mais ça Onyx ne s'y attendait pas. « Comment allons-nous ramener tout ça chez-moi? ... Nous n'avons que deux bras. » Down le regarda un instant, fixement, silencieusement. Il se demanda si son ami ne le faisait pas parfois exprès. Juste pour le faire marrer un bon coup. En tout cas c'était fait, il ne put s'empêcher de se moquer à nouveau de lui. Parce qu'avec Onyx tout est impossible. Et avec Down, tout est possible. Ils devraient essayer de faire une devise là-dessus, parce qu'à force c'est tout le temps.

▬ « Mais non, nous avons trois bras. Si tu vois ce que je veux dire. » Lui fit-il avec un clin d’œil.

Ce n'était pas un problème, ils achèteraient quatre sacs, fouterait tout ça là-dedans, et le reste ils le portent et voilà. C'était aussi simple que ça. Mais en étalant le tout à la caisse il commença à se poser des questions. Encore plus quand tout ne rentrait pas à l'intérieur des quatre sacs. Alors Down se décida à réfléchir, une fois dans sa vie. Enfin avec lui quand il est question de réfléchir, c'est un peu ... Particulier.
Car Down retira la mayonnaise, les boites de converses, la sauce à spaghettis, le gros radis et la soupe de poisson. Posant le tout au sol. Il retira aussi des sacs le peignoir, le caleçon pour enfant et la pantoufle. Donnant le caleçon à son ami, et mettant sur lui le peignoir et la pantoufle sous le regard blasé de la caissière qui n'avait qu'une envie c'était de terminer au plus vite sa journée. Et c'est ainsi que Down attrapa les deux sacs remplis à ras-bord, habillé comme un roi, et tapant dans la soupe de poisson, le radis et la mayonnaise pour avancer. Voilà sa solution. C'était complétement con mais au moins ils ne laisseraient aucun camarade sur le champ de bataille.

▬ « En route mauvaise troupe ! »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onyx
Onyx
◢ U N C A N N Y ◣


Pseudo : Kロ
Messages : 350
Sur WUH depuis le : 24/12/2013
Avatar : Fushimi Saruhiko
Crédits : 239

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX EmptySam 4 Jan - 1:06

“ Les oiseaux chantent et les hommes tombent ”

onyx ▲ down


Onyx avait jeté un coup d’œil attentif au contenu du caddie de son vieil ami, n'en voyant que la surface, remarquant cependant le seul truc qui ressortait du lot, un magazine dont la couverture était plutôt osée, qui trônait presque fièrement sur la pile et dont le petit cauchemar détourna la tête, observant attentivement un pot de cornichons sur l'une des tablettes, se demandant s'il ne devrait pas le prendre et le mettre dans son panier. Ce fut le rire de son ami qui le ramena dans le présent, la réalité actuelle. Ce dernier se moquait encore de son observation, mais Onyx était très sérieux. Leur panier était comble et ils ne pourraient jamais transporter convenablement tous ces effets à son appartement. « Mais non, nous avons trois bras. Si tu vois ce que je veux dire. » Le petit cauchemar ne comprit pas la référence, s'il y en avait bien une. Ses sourcils de froncèrent, alors qu'il tentait de comprendre, avant de s'imaginer un homme à trois bras. Quel genre de vie menait-il?
Ils se dirigèrent enfin vers la caisse, Onyx toujours perdu dans ses pensées, se disant qu'avoir un troisième bras pourrait être utile pour jouer du piano, mais totalement inutile pour un saxophone. Le cauchemar se redressa, courbaturé par la position loufoque qu'il avait du prendre pour pousser le caddie pour enfant, s'étirant alors que la caissière entrait les articles et les mettaient dans des sacs. Down semblait se mettre à réfléchir un peu plus logiquement à la question que le musicien lui avait posé, alors que les articles remplissaient les sacs. Il retira quelques objets et Onyx se retrouva avec des caleçons pour enfant et décida de les mettre sur sa tête, tandis que son ami mettait le peignoir.

Down se mit à jouer au foot avec la pauvre mayonnaise, la soupe au poisson et le radis, transportant un sac de chaque main. Onyx le suivit alors qu'ils sortaient du Dreamland Market, l'un avec un caleçon sur la tête, l'autre habillé presque comme un roi. Ils n'avaient presque pas l'air idiots. Non, personne ne s'arrêtait un instant pour regarder le tableau ridicule. Non, personne ne rigolait en passant à côté d'eux. Tout ceci étant bien ironique, ils se mirent à marcher vers l'appartement du petit cauchemar naïf. « En route mauvaise troupe ! »

Le musicien le suivit, oubliant totalement qu'il portait un sous-vêtement sur sa tête, marchant comme si de rien n'était, aux côtés de son âme sœur. Ils mirent un peu plus de temps à se rendre à la petite résidence d'Onyx, puisqu'il était plus ou moins aisé de diriger un pot de mayonnaise en le faisant rouler. Le cauchemar l'observait faire, souriant comme l'imbécile naïf qu'il était. Heureusement, il ne fallait que monter quelques escaliers pour accéder à son appartement. Il fouilla dans ses poches et en sorti la clé, l'inséra dans la serrure et ouvrit la porte à son vieil ami, l'aidant avec les sacs, les déposant sur la table de la petite cuisine plutôt chaleureuse.

Faisons le compte de ce que vous avons. Je vais ranger ce qui doit être mis au frai dans le frigo.

Il sortit le poisson, ramassa le pot de mayonnaise un peu sale et alla les mettre dans le réfrigérateur, laissant à Down le soin de faire le tri de tout ce qu'ils avaient acheté.

Oh!

Le petit cauchemar avait porté sa main par inattention sur sa tête et avait réalisé qu'il avait parcouru toute la rue marchande jusqu'ici avec un caleçon sur la tête. Il le retira rapidement et le balança sur son ami, rouge de honte.

Pourquoi tu as acheté ce truc alors que tu n'as pas d'enfant? Non, en fait, pourquoi est-ce que je me le suis mis sur la tête.

Il sembla réfléchir un instant, avant d'éclater de rire.

Tant pis, je serai de nouveau la risée demain!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://souvenirs-edo.forum-canada.com/
Contenu sponsorisé



Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty
MessageSujet: Re: Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX   Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les oiseaux chantent et les hommes tombent ▬ONYX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Elfes Noirs vs Hommes-Lézards - 3000/1500 points
» Steinbeck John - Des souris et des hommes
» [Robillard, Anne] Les Chevaliers D'Emeraude - Tome 6: Le journal d'Onyx
» Oiseaux du Jardin
» Oiseaux des Saintes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Way up High :: LE CHÂTEAU :: la tour d'argent :: volière-